• Jean-François Bélanger

Lyon : Leo & Go élargit son audience


Grégory Ducongé, directeur général de Vulog, à Lyon.

03/01/2022 - Lancé à Lyon début septembre 2021, Leo & Go a trouvé sa clientèle et s’est fait une place dans le paysage de l’autopartage en free floating. Trois mois après, ses résultats l’encouragent à élargir ses activités à d’autres villes de la Métropole.


Avec 3 000 inscrits pour plus de 8 000 prises en mains de véhicules, le tout avec 300 véhicules 5 places, des Toyota Yaris et des Peugeot e-208, le service Leo & Go répond à des attentes diverses complémentaires aux transports en commun avec des trajets vers des zones moins bien desservies, des plages horaires nocturnes, des trajets longs, notamment le week-end vers des destinations hors de la Métropole (lacs, parcs, montagne, etc.).


20€ pour la desserte de Lyon Saint Exupéry


Leo & Go se positionne ainsi comme un nouveau moyen de transport à petit prix, avec notamment une offre de desserte de la zone aéroportuaire Saint Exupéry à moins de 20€, incluant le parking.


Devenue le premier service d’autopartage de Lyon et de Villeurbanne, il vient de dévoiler ses nouvelles offres et ses perspectives de développement pour 2022.


Pour cet hiver, le prestataire propose un service adapté avec des voitures équipées de chaînes à neige devenues obligatoires.


Des partenariats ont été conclus avec certaines stations, comme l’Alpe d’Huez, qui accordent des remises sur les forfaits de remontées mécaniques. Autre service complémentaire, la réservation de siège auto adapté pour les trajets avec enfants à bord.


Offre business à destination des entreprises


Pour répondre aux besoins de mobilité des entreprises, Leo&Go lance aussi son offre business. Elle leur permet d’utiliser ses services avec un compte professionnel et une facturation mensuelle.


Une alternative pour compléter ou remplacer leur flotte existante et réaliser des économies tout en réduisant leurs émissions carbones avec des véhicules adaptés aux futures Zones à Faibles Emissions (ZFE).


Une dizaine de villes dans le collimateur


Leo & Go s’appuie sur une équipe locale de 13 personnes basées à Lyon. L’entreprises s’appuie aussi sur l’expertise de Vulog, devenue leader mondial des technologies de mobilité partagée.


Ses services s’inscrivent dans la démarche de réduction de la place du véhicule personnel engagée par la Métropole, grâce à un accès simple à un véhicule partagé.


Après la Ville de Caluire-et-Cuire, qui a voté le lancement d’une expérimentation de l’autopartage sur son territoire, Leo&Go souhaite procéder à l’extension de son périmètre d’intervention à d’autres villes de la Métropole. En fonction des démarches engagées, elle vise une dizaine d’entre elles.