• Jean-François Bélanger

Lyon : le Sytral s’engage dans le quartier de La Guillotière


29/11/2021 - Très débattu, le statut du quartier de La Guillotière, à Lyon, défraie la chronique. Le Sytral veut prendre les problèmes autour des transports en commun à bras le corps en déployant ses « ambassadrices ».


Premier réseau de transport urbain de France à avoir mis en œuvre des « marches exploratoires, en 2015, le Sytral est très engagé en faveur de la sécurité des femmes dans les transports en commun.


Il a même fait de la lutte contre le harcèlement sexuel et sexiste, une priorité du mandat. Bruno Bernard, son président, a justement choisi le quartier de la Guillotière pour en parler.


Et il saisi l’occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre 2021, pour annoncer « le déploiement de nouvelles actions destinées à favoriser et renforcer la libre circulation, la sécurité et la mixité de cet endroit. Il ne s’agit plus d’explorer seulement une ligne mais tous les transports et l’espace public du quartier de la Guillotière ».


Un discours qui prend une dimension particulière au moment de l’opération de communication de Jordan Bardella, président du Rassemblement National, dans ce fameux quartier de La Guillotière.


Accompagnée d’experts de la mobilité et en partenariat avec les mairies des 2 arrondissements concernés, une équipe d’ambassadrices volontaires ont parcouru les rues qui mènent aux arrêts de bus et de tramways de ce quartier pour sensibiliser les usagers et leur remettre un guide pratique qui donne les clés à toutes et tous pour faire face au harcèlement sexiste.


Lancement d’un processus de recrutement


La phase de recrutement de nouvelles ambassadrices débute dès à présent pour un démarrage des premières marches au cours du premier trimestre 2022.


Elles seront effectuées de jour comme de nuit, explorant l’intérieur des bus, les arrêts ainsi que leur environnement immédiat afin d’identifier les contextes à l'origine d'un sentiment d'insécurité et d’expertiser les stratégies de déplacement adoptées pour y faire face.


C’est ainsi que, grâce aux diagnostics de terrain de ces ambassadrices, le Sytral a déployé de nombreux outils et services tels que la descente à la demande le soir après 22h, afin d’assurer la sécurité de toute personne seule, la vidéo protection, le signalement sur l’appli TCL…


Près d’une quarantaine d’ambassadrices sont déjà mobilisées. De plus, jusqu’à la fin de l’année, le Sytral mène une campagne, soit 6 visuels déployés sur l’ensemble du réseau, mettant en scène des victimes, témoins et agresseurs dans les transports en commun, appuyée d’annonces sonores reprenant les messages clés.


Une session de formation gratuite se tiendra également le 14 décembre pour l’apprentissage de gestes simples, mais déterminants pour faire face aux situations de harcèlement.