• Jean-François Bélanger

Lyon et Villeurbanne lancent un Appel à Manifestation d’Intérêt pour l‘autopartage

20/08/2021 - En complément de la mise en place de la Zone à Faibles Emissions (ZFE) initiée depuis le début de l’année, les villes de Lyon et de Villeurbanne ont lancé à la mi-juillet un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour renforcer l’offre d’autopartage sans station (free-floating).


Selon l’observatoire des déplacements de l’aire métropolitaine lyonnaise, l’utilisation de la voiture individuelle au quotidien diminue à Lyon à Villeurbanne et 40% des voitures restent au garage en semaine, tout au moins pour les chiffres de 2019.


Une Yea ! dans les rues de Lyon.

En moyenne, au-dessous de trois utilisations par semaine, le recours à l’autopartage est évalué comme étant plus rentable que la possession d’une voiture.


Pour répondre à cet AMI et s’implanter dans les deux premières villes de la métropole, les opérateurs candidats devront obtenir préalablement le label autopartage de la Métropole de Lyon qui certifie les pratiques sociales environnementales ainsi que le niveau d’émission des véhicules utilisés.


Le périmètre du service d’autopartage doit couvrir tout le territoire de la ZFE, avec des véhicules accessibles 24h/24 et 7j/7. Les opérateurs paieront une redevance d’occupation du domaine public proportionnelle au nombre de véhicule s de leur flotte.


Un complément à Lyon-Parc-Auto-Citiz


Lyon s’est engagée depuis longtemps dans l’offre d’autopartage avec Citiz, une coopérative présente dans plus de 80 villes françaises. En particulier, aujourd’hui, le partenariat Lyon-Parc-Auto et Citiz propose 250 véhicules à Lyon et Villeurbanne, soit à partir d’une quarantaine de stations, soit en free-floating avec Yea ! depuis octobre 2017.


Ces deux villes souhaitent donc accélérer le mouvement vers l’autopartage, que ce soit vis-à-vis des particuliers voire des entreprises qui peuvent y trouver un complément ou un remplacement de leur flotte de véhicules professionnels.


Il s’agit pour les deux municipalités d’accompagner la démotorisation des déplacements, conformément aux objectifs du Plan de Déplacements Urbains (PDU) et aux objectifs de la ZFE.