• Jean-François Bélanger

Lyon : 10 000 freevélo’v d’ici 2025

02/11/2021 - A partir du 8 novembre 2021, la Métropole de Lyon lance l’opération « 10 000 vélos pour 10 000 jeunes », une initiative unique en Europe. En fait, des vélos d’occasion rénovés proposés en location gratuite, pour autant de nouveaux jeunes cyclistes.


Un Freevélo’v tel qu’il roulera dans les rues lyonnaises à partir de novembre.

C’est une des mesures prises dans l’objectif annoncé de tripler l’utilisation du vélo dans la Métropole à l’horizon 2026. Déjà pionnière pour le lancement des vélos en libre-service (VLS), en 2005, qui compte 5 000 unités à ce jour, Lyon lance un original système de location gratuite de vélo pour les jeunes les moins favorisés de la Métropole.


A partir du 8 novembre, ce service s’adressera aux habitants métropolitains âgés de 18 à 25 ans révolus, soit bénéficiant d’une bourse de l’enseignement supérieur, soit en situation d’insertion sociale et professionnelle (Lyon est la deuxième ville étudiante de France).


A l’avenir, « ces conditions pourraient être élargies », envisage cependant Bruno Bernard, président de la Métropole. Le contrat de location sera signé pour une durée de 3, 6, 9 mois ou un an renouvelable avec un maximum de deux ans.


Chacun des 10 000 vélos, gravé et identifié par micro percussion, restera la propriété de la Métropole de Lyon. Ceux-ci sont en fait des vélos recyclés qui vont donc bénéficier d’une seconde vie au lieu d’être jetés. Outre son aspect sociétal, cette initiative est une belle illustration d’économie circulaire.


L’Ademe partenaire de l’opération


Ces vélos sont récupérés par une société danoise, Donkey Républic, qui ratisse 71 villes européennes. Ils sont ensuite remis en état et reconditionnés dans le nouvel atelier vélo de l’association Notre Dame des Sans Abris, situé à Lyon 7e. La gestion du service a été confiée à Vélogyk Rhône-Méditerranée, société d’origine lyonnaise.


Au total, ce dispositif est financé sur un budget de la Métropole à hauteur de Lyon à hauteur de 4,8 M€ répartis sur quatre ans. Sur ce montant, L’Ademe, qui est partenaire de ce projet, participe à hauteur de 1,8 M€.


Parallèlement à cette opération la Métropole lyonnaise réfléchit à la mise en place d’un service de récupération des vélos usagés en vue de leur reconditionnement. Il pourrait voir le jour l’année prochaine.