Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

Lorient Agglomération signe avec Opensky



28/04/2021 - Pour pallier la suppression des lignes d’Air France entre Lorient et Lyon et entre Lorient et Paris, Lorient Agglomération met la main à la poche pour fournir une connectivité aérienne à l’économie locale.


Depuis plus d’un an, le secteur aérien traverse une crise sans précédent. La réduction, voire la suppression de nombreuses lignes intérieures, impactent de plein fouet les aéroports régionaux dont la viabilité est compromise.


La confirmation par Air France, en août 2020, de la suppression de la ligne entre Lorient et Lyon, puis la fermeture récente de la ligne entre Lorient et Paris, privent les entreprises locales d’une grande partie de la connectivité territoriale. Ces infrastructures tiennent un rôle essentiel dans la vitalité économique des territoires et de ses acteurs.


Dans ce contexte, l’agglomération de Lorient vient de passer un accord avec Opensky, premier portail de location d’avions privés en France et en Europe, pour répondre aux besoins de mobilité des entreprises locales et leur assurer une forme de continuité territoriale.


Cet accord se caractérise par la mise à disposition au départ de Lorient de deux avions privés. L’un dispose d’un rayon d’action lui permettant d’atteindre n’importe quelle destination en France ou en Europe occidentale. L’autre est plus adapté aux destinations régionales, mais est capable de couvrir les deux-tiers de l’Hexagone.


Appel à candidatures pour une nouvelle concession


A un coût et des horaires négociés, l’aller et retour entre Lorient et Lyon dans la journée redevient possible et avec lui de nouveaux trajets. Lorient Agglomération va financer une partie du coût de location de ces avions pour les entreprises dont le siège social est situé sur l’une des 25 communes de la collectivité.


Elle prendra en charge le coût de l’acheminement des appareils, depuis leur base de Brest, ainsi que l’équivalent de 30% du coût de l’heure de vol.


Lorient Agglomération a calculé qu’une cinquantaine de ce type de vols d’affaires pourrait être soutenue financièrement, pour un montant total de 40 000 €.


Le contrat signé à la mi-avril coure pour un an. Par ailleurs, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) vient de lancer un appel à candidatures afin de conclure pour l’aéroport de Lorient une nouvelle concession de services de cinq ans, à compter du 1er janvier 2022.



Photo 1 : © Josiane Grand-Colas.