Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Les lignes du Morvan sous hydrogène en 2024



10/03/2021 - La Bourgogne Franche-Comté est décidément à l’honneur en ce début mars 2021. Le 5 mars, en gare d’Auxerre, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, Marie-Guite Dufay, président de la région Bourgogne-Franche-Comté, Michel Neugnot, vice-président chargé des Transports, Crescent Marault, maire d’Auxerre, Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF, Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom et Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, ont officialisé l’accord d’achat par la région des trois premières rames Regiolis à hydrogène.


Sur un total de 14 rames de présérie destinées, outre à la Bourgogne-Franche-Comté, à Auvergne-Rhône-Alpes, au Grand Est et à l’Occitanie...


Ces rames dites Regiolis H 2 sont des engins bi-mode qui associent l’alimentation électrique par caténaire et la chaîne de traction à hydrogène selon la même technologie (pile à combustible) que les rames I-Lint Alstom.


Ces dernières sont, elles, des rames « monomode hydrogène » qui circulent sur un réseau régional du nord de l’Allemagne depuis 2018.


D’une capacité de 220 places, les rames Regiolis H 2 pourront circuler à 160 km/h et elles offriront une autonomie technique de 600 km.


Une station H2 multiservices


Une station d’alimentation en hydrogène - réalisée par Hynamics, filiale d’EDF - sera installée à Auxerre à l’automne 2021. Outre les rames TER, elle est destinée à fournir en énergie cinq bus à hydrogène (SAFRA) du réseau urbain de l’agglomération qui entreront en service en 2021-2022 et seront exploités par LEO, filiale de Transdev.


Elle sera aussi à la disposition des flottes de véhicules à hydrogène privées et publiques. L’investissement totalise 8,5 M€, dont 15% issus de subventions.


La commande, d’un montant de 51,9 M€, vise la livraison d’une rame-test début 2023 avant mise en service commerciale des trois rames en 2024.


Elles seront mises en service sur la ligne Laroche-Migennes-Auxerre et sur les « lignes du Morvan » (Auxerre-Avallon et Auxerre-Cravant-Clamecy-Corbigny), ainsi que sur l’axe Dijon-Laroche-Migennes -Auxerre. Un ensemble de 312 km, dont 49% non électrifiés.