• Pierre Cossard

Les SLO s’en sortent bien

10/06/2021 - L'Autorité de régulation des transports a publié le 3 juin 2021 le premier bilan complet mettant en lumière l'impact de la crise sanitaire sur le marché du transport par autocar (les Services Librement Organisés, SLO) en 2020.


Selon l’organisme, dans un marché dominé par le duopole constitué de FlixBus et BlaBlaBus, la structure de l'offre de SLO est restée stable en 2020, notamment en nombre de villes desservies, en dépit d'une baisse de 41% de la fréquence quotidienne des dessertes et d'une chute de 66 % du volume d'autocars.km.

Les liaisons en concurrence, entre opérateurs ou entre modes, bien que toujours dominantes, voient leur poids diminuer. La fréquentation, en fort recul (de 62% à 67%) par rapport à 2019, atteint, quant à elle, son niveau le plus bas depuis 2016 avec entre 3,4 et 4,3 millions de passagers.


Sur le plan économique, bien que le chiffre d'affaires du secteur subisse une baisse de 66% par rapport à 2019, les recettes moyennes par passager sont préservées à la faveur du maintien d'un taux d'occupation élevé des autocars.


En 2020, les opérateurs SLO ont commercialisé 1 908 liaisons, en recul de 20% par rapport à 2019, FlixBus exploitant 65% de l'offre de liaisons, contre 42% pour BlaBlaBus.


Rapporté au nombre total de trajets programmés (hormis les trajets autocars qui ont été déprogrammés en raison de la pandémie), 0,5% des autocars ont été annulés (en baisse de 0,3 point par rapport à 2019).


En outre, la ponctualité des autocars SLO s'est améliorée en 2020. Sur plus de 114 000 autocars ayant effectivement circulé, seuls 10,2% des autocars ont connu un retard d'au moins 15 mn (en baisse de 1,8 point sur un an).


Enfin, toujours selon l’Autorité, en 2020, 19% des passagers.km en autocars SLO ont voyagé sur des liaisons sans aucune alternative ferroviaire, contre 17% en 2019, 16% en 2018 et seulement 14% en 2017.


La recette moyenne des autocars SLO sur les liaisons également opérées par des services TGV a parallèlement diminué entre 2017 et 2020 (‑45 cts par passager aux 100 km), tandis que celle des autres liaisons augmente (+27 cts par passager aux 100 km).