• Michel Chlastacz

Les réfugiés ukrainiens et le rôle majeur du rail


08/04/2022 - Selon un communiqué publié le 1er avril par la Communauté Européenne du Rail (CER), qui réunit à Bruxelles les principaux réseaux ferrées européens, les chemins de fer ont assuré le transport de plus de 1,3 millions de personnes sur près de quatre millions d’Ukrainiens qui ont quitté leur pays en raison du conflit. Ils ont par ailleurs transporté plus de 10 000 tonnes d’aide humanitaire.


L’essentiel des flux, soit 2,3 millions de personnes (près de 60% du total) sont passés par la frontière polono-ukrainienne.


Côté ferroviaire, près de la moitié des transports de réfugiés passés par le rail (500 000 personnes) ont été effectués en l’Ukraine et la Pologne.


Ainsi 1000 trains spéciaux ont été affrétés par les PKP (Chemins de fer polonais) en sus des trains réguliers* qui eux-mêmes ont été renforcés dans leurs compositions avec l’adjonction de nombreuses voitures supplémentaires.


Les express internationaux Varsovie-Kiev (1210/1211 Kiev Express) et Varsovie-Odessa (68/67) et les trains inter-villes et régionaux transfrontaliers entre Przemysl et Lviv. Ces trains comportent des voitures directes en provenance et en direction de six autres villes polonaises.


S’ajoutent les trains de transit vers l’Allemagne via la Pologne qui ont transporté 223 800 personnes.



Une mobilisation ferroviaire européenne


Les autres réseaux voisins comme les ZSSK slovaques (160 000 passagers issus d’Ukraine), les MAV hongrois (192 000) et les CFR roumains (92 000) se sont partagés les autres flux de voyageurs en provenance d’Ukraine.

Tous ces réseaux, à l’image de la DB avec ses 88 000 helpukraine’tickets, ont offert la gratuité aux réfugiés ukrainiens voyageant dans leurs trains.


Depuis, la SNCF (24 000 billets) jusqu’aux DSB danois (2300) en passant par la RENFE espagnole (15 000), les SZ slovènes (2000) et Eurostar (400). Au total 26 opérateurs ferroviaires européens participent à cet effort.


Les envois de matériels médicaux, de vêtements et de nourriture font également partie de la démarche, depuis les pays voisins de l’Ukraine jusqu’à des envois lointains depuis l’Espagne et qui ont transité par trois réseaux européens (SNCF, DB, PKP).


De leur côté les chemins de fer ukrainiens (UZ) ont mobilisé 1600 wagons pour transborder cette aide et l’acheminer dans le pays...