Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Les projets TER-GV intra-régionaux de la start-up Le Train



04/05/2021 - Y-aura-t-il en 2022 des TGV non SNCF entre La Rochelle, Poitiers, Angoulême, Bordeaux et Arcachon ? C’est le projet d’une nouvelle « start-up » ferroviaire opportunément baptisée Le Train* qui propose cette offre de trains à grande vitesse sur un ensemble de 430 de lignes dont 160 km sur LGV.


Le 28 avril 2021, son directeur Alain Getraud, ancien cadre de la SNCF (notamment responsable des projets dans... le Sud-Ouest), a annoncé la volonté de la jeune société de lancer ce type de services TER-GV d’ici le changement d’horaire de décembre 2022.


Services qui, les week-ends auraient des prolongements vers Nantes et Rennes, la « Virgule de Sablé » permettant ici de shunter le transit par Le Mans.

La LGV Sud-Europe-Atlantique Tours-Bordeaux qui est essentiellement utilisée pour des relations Paris-Bordeaux bénéficie de sillons disponibles.


Reste la question des matériels, pour lesquels la nouvelle société estime avoir besoin de 10 rames de 350 places. Ce qui correspondrait aux capacités de rames anciennes type « TGV Réseau », voire TGV « Sud-Est » dont 20 exemplaires rénovés sont hors du service mais « Garé Bon État » dans le vocabulaire SNCF.


Reste à savoir si ces matériels peuvent être vendus. Plus encore, à un concurrent de l’opérateur historique.


* Une société basée près d’Angoulême et créée en 2020 par Tony Bonifaci, industriel des travaux publics à la tête de nombreuses entreprises du secteur.