• Michel Chlastacz

Les ÖBB abandonnent le projet russe de ligne à voie large


01/06/2022 - Le 22 mai 2022, les Chemins de fer fédéraux autrichiens (ÖBB) ont officiellement dissous la société commune austro-russe (joint venture dit BPG comme Breitspur Planunsgesselschaft).


Cette société commune, créée en 2008 entre les ÖBB (27,7%), les Chemins de fer ukrainiens UZ (27,7%), les Chemins de fer russes RZD (27,7%) et un partenaire industriel ukrainien (16,9%), était destinée à mener à bien le projet de prolongement jusqu’à Vienne de la ligne en voie large en provenance de Kosice en Slovaquie.


Une ligne à voie large créée dans le cadre de l’ex-COMECON (l’organisation économique des pays du camp soviétique) et qui permettait d’acheminer sur 88 kilomètres sur un itinéraire à deux écartements (1,435 et 1,524 m) et via la gare frontière de Cop/Cierna-nad-Tisou, le minerai de fer ukrainien au complexe sidérurgique de Kosice (aujourd’hui inclus dans le groupe « US Steel »), donc sans nécessité de transbordement entre la voie large et la voie standard.


Si la guerre russe en Ukraine a finalement eu raison du projet, il faut rappeler que ce prolongement soulevait déjà auparavant de nombreuses réticences en Slovaquie et surtout à Kosice.


Dans la mesure où, avec cette nouvelle ligne, la plus grande agglomération de l’Est de la Slovaquie aurait perdu son rôle privilégié de hub de contact entre la voie large russe (1,524 m) et la voie standard européenne (1,435 m) au profit d’un méga-complexe viennois.