• Michel Chlastacz

Le tunnelier du futur RER de Lodz bute sur l’Histoire


20/01/2022 - Depuis un peu plus d’un an, le tunnelier qui fore la ligne du futur RER qui, en 2023, traversera le centre-ville de Lodz, seconde ville de Pologne, avance. Pour, récemment, buter sur ... l’Histoire !


Celle de la ville, de la Seconde guerre mondiale et de l’Occupation de la Pologne par les Allemands, explique notre confrère Rynek Kolejowy (Le Marché Ferroviaire), le 12 janvier 2022.


La faible profondeur du tunnel (14,5 mètres) sur une partie du parcours a des incidences sur les surfaces urbaines. Ainsi, le chantier chamboule notamment le site et les fondations subsistantes de l’ancienne Grande synagogue de la ville, incendiée par les Allemands en novembre 1939 puis rasée en 1940.

Un bâtiment jugé représentatif de l’histoire de la ville* par les services des Monuments historiques alors qu’un groupe d’urbanistes, d’architectes et d’historiens plus diverses associations proposent même sa reconstruction à l’identique.


L’attente d’une solution satisfaisante et rapide a néanmoins pour conséquence immédiate de bloquer une partie des travaux du percement de la jonction Est-Ouest.


Une jonction qui réunira la gare centrale de Lodz Fabryczna, reconstruite en souterrain en 2018 sur le site de la gare historique de 1855, et celle plus périphérique de Lodz Kaliska, selon un tracé de 7,5 km, les divers raccordements inclus.


La ligne est construite en souterrain sur les deux-tiers du parcours et ponctuée dans le centre-ville de trois nouvelles stations urbaines, également souterraines.


La jonction se trouve au cœur du projet de RER, le LKA (« Chemin de fer d’agglomération de Lodz »). Lancé partiellement en 2018, il est actuellement limité à la fois fonctionnellement et dans son potentiel de développement par les rebroussements à Lodz Fabryczna et par l’emprunt nécessaire de la ligne de ceinture.


Avec la jonction, il se développerait à moyen et longs termes sur près de 200 km de lignes régionales existantes qui sont aujourd’hui en cours de réaménagement.


La création de la Jonction et du réseau LKA totalisent un montant d’investissements de 1,35 Mds€, les matériels et l’installation de l’ERTMS inclus. Une opération dont près de la moitié du coût est apportée par différents fonds issus de l‘Union européenne (voir Mobilités Magazine, 13 novembre 2018).


S’ajouterait, d’ici 2027-2028, un second tunnel d’une longueur de 4,1 km (raccordements inclus également) et qui serait foré au sud de celui du RER, tout en desservant aussi Lodz Fabryczna.


Mais ce second tunnel, pour lequel le contrat a été conclu le 21 novembre 2021, serait destiné à la ligne à grande vitesse Varsovie-Poznan/Wroclaw (KDP) ainsi qu’aux trains classiques de grandes lignes...


 

* Le bâtiment, financé par les magnats de l’industrie textile de la « Manchester polonaise », a été construit de 1881 à 1887 par Adolf Wolff et Hilary Maciejewski en style néo-mauresque. En 1939, Lodz, totalisait 680 000 habitants dont 34% de Juifs.