Fond-MM_edited.jpg
  • Pierre Cossard

Le train autonome prend ses marques



01/06/2021 - Deux ans et demi après le lancement d’un consortium dédié au développement d’un prototype de train TER autonome, SNCF et ses partenaires Alstom, Bosch, Spirops, Thales et l’Institut de Recherche Technologique Railenium ont fait circuler leur train d’essai.

En début d’année, une rame TER Regio 2N a été spécialement modifiée et équipée par l’usine Alstom de Crespin (anciennement Bombardier) afin de réaliser des essais.


Différents capteurs, caméras, radars, lidars (détection laser) ont été installés afin de récolter des données indispensables au projet.


Des premiers essais ont eu lieu pendant une semaine, début mars, entre Aulnoye et Busigny (59) et entre Busigny et Calais (62). La rame prototype TER Regio 2N circulait sur une voie commerciale avec, à bord, les ingénieurs et techniciens du projet.


Du 17 au 21 mai derniers, à la suite des tests effectués au sein du CEF, une seconde série d’essais a été organisée pour mettre au point le système de conduite, sur cette même rame prototype.

Ces nouveaux essais ont eu lieu sur le réseau ferré national à Busigny dans le département du Nord. Ils devraient permettre d’aboutir, dans les prochains mois, à la circulation en semi-autonomie en phase d’essai. L’objectif affiché étant de maîtriser l’autonomie complète en 2023.


Cette rame TER Regio 2N sera ainsi utilisée au cours des deux prochaines années comme rame prototype du train autonome voyageurs sur la voie situe