• Jean-François Bélanger

Le Sytral veut devenir une référence sociale


Bruno Bernard, président du Sytral

17/03/2022 - Les élus du conseil d’administration du Sytral ont entériné, le 10 mars 2022, le principe d’allotir le réseau des transports en commun lyonnais (TCL), comme le souhaitait son président Bruno Bernard. Pour mener à bien cette profonde réforme, l’actuelle et principale délégation de service public en faveur de Keolis sera prolongée de six mois, jusqu’à fin 2024.


C’est une réflexion de plus d’un an qui vient d’aboutir. « Nous ne voulons pas faire des économies, mais simplement faire mieux et au juste prix », résume Bruno Bernard, président de l’Autorité Organisatrice des Mobilités des Territoires Lyonnais (AOMTL).


Pour y parvenir, il compte installer une plus grande concurrence, en particulier sur la principale délégation de service public, celle de Keolis qui représente à elle seule près de 3 Mds€ sur le mandat, soit 450 M€ par an. Deux lots sont constitués, l’un pour les modes lourds (métro, tramway, funiculaires…) et l’autre pour les autres modes.


Le premier lot, qui concerne un effectif de 1 290 salariés sera proposé pour une durée de 10 ans, et l’autre, qui représente un effectif de 2 850 salariés, le sera pour une durée de 6 ans.


Par ailleurs, une Société Publique Locale (SPL), cogérée par le Sytral et la Métropole de Lyon, sera créée pour reprendre en gestion les parcs-relais, voitures et vélos, ainsi que la communication, l’information, le marketing, la commercialisation et la distribution des services.


Enfin, le réseau Optibus sera mis en gestion par un marché public qui sera conclu pour une durée de 4 ans.



Devenir le réseau de référence sociale de France


Le « socle social » constitué pour les actuels salariés doit désamorcer la grogne qui s’est manifesté auprès des équipes de Keolis.


Courant février, un courrier de Bruno Bernard avait déjà été adressé à chaque collaborateur pour les rassurer et leur garantir rémunération, acquis sociaux, déroulement de carrière, etc.


Dans des métiers où se pose la question du recrutement, « le développement professionnel de chaque agent est au cœur de mon engagement. Nous souhaitons devenir le réseau de référence en France, en la matière », annonce Bruno Bernard.


Pour cette nouvelle procédure d’appels d’offres européennes, qui démarre en ce mois de mars, la remise des dossiers doit parvenir au Sytral en avril 2023.


L’approbation des délégataires retenus interviendra en mars 2024.