• Michel Chlastacz

Le réseau ferré néerlandais sélectionne Thales pour son ERTMS


21/03/2022 - Le 11 mars 2022, ProRail, qui est l’équivalent néerlandais de SNCF Réseau et gère les 7000 km du réseau ferré, les gares et les installations techniques ferroviaires des Pays-Bas et assure la régulation des trafics. Du côté des flux voyageurs, il atteint plus de 1,4 millions de passagers quotidiens.


On pourrait comparer le réseau ferré néerlandais à celui de l’Île-de-France, augmenté de celui des liaisons du Bassin parisien.


ProRail a donc sélectionné le groupe français Thales pour la généralisation de l’implantation de l’ERTMS sur le réseau néerlandais, assortie de la création d’un Centre de Sécurité du Réseau, comparable à nos futures CCR.


Le contrat atteint un montant de l’ordre de 420 M€ et dont la durée théorique peut laisser rêveur dans un contexte économique et politique qui n’est pas vraiment serein.


Puisqu’il se trouve calculé sur pas moins de 37 années, même compte-tenu des durées d’amortissement élevées des investissements ferroviaires.


Dans un réseau ferré néerlandais qui dispose depuis longtemps d’un taux élevé de signalisation automatique classique à haut débit (l’ERTMS ne couvre que la LGV Anvers-Schiphol et la ligne fret dite Betuwee), la conversion à l’ERTMS peut s’avérer longue et complexe.

Particulièrement parce qu’il faudra tenir compte du nombre important de matériels à équiper tout en intégrant au fil du temps leurs rythmes de renouvellement et d’adaptations...