• Michel Chlastacz

Le réseau ferré belge est désormais électrifié à 90%


07/04/2022 - Petite électrification et grande signification. Le 28 mars 2022, la mise en service par Infrabel, l’équivalent belge de SNCF Réseau, de l’électrification de la petite section Genk-Bilzen (20 km), dans l’Est du pays, est rien moins que stratégique.


Elle permettra de gagner entre 15 et 20 minutes en direction de l’Allemagne en offrant un trajet de 18 km plus court que le transit actuel via Hasselt.


Cette électrification est aussi importante pour l’axe ferroviaire qui relie Anvers et la frontière allemande dit la « Montzenroute », comme, au-delà, vers le Sud et l’Est de l’Europe.


Cet investissement d’un montant de 20 M€, qui comprend la reconstruction d’un pont sur le Canal Albert, est partagé entre Infrabel et divers fonds européens dits de « résilience ».


Infrabel ajoute une autre signification à l’événement en l’élargissant, puisqu’il met en avant le fait que cette « petite » opération permet au réseau ferré belge (5900 km de lignes) d’atteindre le seuil très symbolique des 90% de taux de lignes électrifiées.


Durant les années 2022-2024, le gestionnaire des infrastructures ferroviaires belge investira 2,5 Mds€ dans la modernisation et l’entretien du réseau.


Dans cet ensemble, 135 M€ (5,4%) seront apportés par les fonds européens et 222 M€ (8,8%) par le Plan de relance 2022-2024 du Gouvernement fédéral belge.