• Michel Chlastacz

Le nouveau terminus d’Ancenis, un pas vers la création d’un RER nantais


RER Nantes

02/12/2021 - Le 28 novembre 2021, alors que le pôle multimodal de la gare d’Ancenis* a été récemment achevé (ascenseurs, passerelle, passage souterrain élargi), c’était le tour des nouvelles installations de terminus partiels d’être mises en service en gare d’Ancenis sur la ligne Nantes-Anger/Tours.


Cette gare, située à 22 km à l’est de Nantes, assure un fort trafic quotidien de 2500 à 3000 voyageurs. Outre les trains périurbains omnibus et les trains régionaux directs de et vers Nantes (avec 15 et 22 allers-retours respectifs) plus des arrêts TGV Paris-Nantes et Le Croisic-Nantes-Paris le vendredis et dimanches, la gare d’Ancenis bénéficie également de trains Rennes-Nantes et Le Mans-Nantes à 200 km/h tracés via la « Virgule de Sablé », ou de trains Inter Loire Orléans-Tours-Nantes roulant également à 200 km/h.


Toutefois, les travaux de création d’installations de terminus partiel mises en service le 28 novembre sont liés à la très forte progression déjà réalisée depuis quelques années, et également encore attendue des services périurbains nantais.


Ces travaux ont consisté dans la construction d’une nouvelle voie (1 bis) et d’un quai supplémentaire ainsi que de deux voies de garage et d’une voie de maintenance pour les rames périurbaines.

S’ajoutent les adaptations de la signalisation (nouveaux panneaux et indications) et, en fonction, l’agrandissement du poste de commande et d’aiguillage de la gare.


Dès le 12 décembre 2021, à l’occasion de l’entrée en vigueur des nouveaux horaires 2021-2022 le nombre d’allers-retours périurbains Ancenis-Nantes va passer dans un premier temps à 19 par jour (+ 27%), en attendant mieux.


Cet investissement, qui préfigure la création d’une sorte de RER à la nantaise, totalise 24 M€, dont 22 millions pour le terminus technique.


Il se trouve partagé entre l’État (35,3%) la Région des Pays de la Loire (35,3%) SNCF Réseau (29%) et l’Union européenne via les crédits du FEDER (9,4%).

 

* Le 21 novembre 1930, un train express Paris-Nantes a déraillé à Oudon aux abords de la gare d’Ancenis en raison d’un effondrement de terrain la locomotive et deux voitures tombant dans la Loire.