Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Le Mans Hôpital-Université, future halte urbaine pivot


Le Mans Hôpital-Université

26/03/2021 - Un projet lancé dès 2016 et qui devrait se concrétiser en 2023. Le 17 mars 2021, au Mans, Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire et Jean-Pierre Farandou, PDG du groupe SNCF, ont acté la réalisation d’une halte ferroviaire urbaine située à 2,5 km au nord de la gare du Mans peu avant la bifurcation des lignes vers Rennes et vers Alençon.


Une halte qui serait crée à proximité immédiate de la station « Hôpital » de la ligne 1 du tramway et non loin du Campus universitaire.


Cette nouvelle halte vise à faciliter l’accès à ces deux sites pour les voyageurs en provenance de l’Ouest et du nord de l’agglomération via les axes Le Mans-Laval et le Mans-Alençon, mais aussi ceux en provenance du Sud* et transitant par la gare du Mans.


Il s’agit aussi de créer au nord de l’agglomération mancelle une complémentarité des réseaux régionaux et urbains en sus du grand pôle intermodal central de la gare du Mans.


L’opération, qui oblige préalablement à déplacer la section de séparation entre l’électrification en 1,5 kV continu et celle entre le 25 kV alternatif de la ligne de Rennes, consiste dans la construction de deux quais de 162 m de longueur, d’une passerelle d’accès PMR et de deux escaliers.


S’ajoutent l’installation d’équipements (mobiliers d’attente, systèmes d’informations voyageurs, systèmes de vidéo-surveillance) et l’aménagement urbain de la plateforme entre halte ferroviaire et station de tramway.


La nouvelle halte urbaine dont la clientèle journalière est estimée à 400 voyageurs sera desservie par 30 trains quotidiens dont 11 des TER Le Mans-Alençon, 5 des relations interrégionales Tours-Le Mans-Caen et 14 des TER Le Mans-Laval.


L’investissement totalise 10,7 M€ qui se trouvent répartis entre la Région des Pays de la Loire (39,7%), Le Mans Métropole (39,7%), le Département de la Sarthe (5,6%) et l’État (15%).

Une opération qui est considérée comme la première étape de la mise en place d’un système de dessertes périurbaines couvrant l’ensemble de l’étoile ferroviaire mancelle.


* Notamment de Château-du-Loir par les trains interrégionaux de la rocade Tours-Le Mans-Alençon-Caen.