• Pierre Cossard

Le CAI milite pour le maintien des aides


31/08/2021 - La fin du « quoi qu’il en coûte » évoqué par le ministre de l’Economie Bruno Lemaire ces derniers temps ne rassure pas un certain nombre de professions, notamment les autocaristes fortement impliqués dans l’activité touristique.


Le Collectif des Autocaristes Indépendants a ainsi participé le 27 août 2021 à une réunion élargie, en présence de l'ensemble des représentants du secteur, avec les cabinets d’Alain Griset, ministre délégué auprès des PME, et de Jean-Baptiste Djebarri, ministre des Transports. Les dirigeants des TPE et PME du TRV dépendant du tourisme se sont dits restés très inquiets du devenir des dispositifs d’aide à partir du mois de septembre, alors qu’il n’est pas constatée une reprise significative pérenne alors même que la totalité des échéances de financement des autocars reprendront dans leur entièreté sans reports supplémentaires possibles. Le CAI estime donc nécessaire que le secteur du TRV Tourisme fasse bien partie de la liste des secteurs d’activité prioritaires à «protéger » avec un maintien du soutien de l'État jusqu’à la fin de l’année 2021, au minimum.


Dans cette logique, le CAI a demandé la prolongation du FDS jusqu’au 31 décembre 2021 pour le TRV Tourisme et la remise en cause la dégressivité en revenant aux critères du mois de mai 2020.


La question de l’éligibilité pour les entreprises créées en 2021 au moment de la « reprise » des SLO a aussi été posée, comme celle du seuil 1,8 M€ d’aides cumulées.

Le collectif demande aussi l’intégration de toutes les TPE et PME du TRV Tourisme, y compris celles dont le CA mensuel est inférieur à 1 M€.

Dernier point important, le CAI demande la prolongation de l’Activité Partielle, prise en charge à 100% jusqu’au 31 décembre 2021 pour le TRV Tourisme.

Enfin, le devenir des Prêts Garantis par l’État (PGE), des crédits baux, des exonérations de charges, des cotisations sociales et la transition énergétique ont été évoqués.