• Jean-Philippe Pastre

Le B1 en Crit’Air 1 ? Gare à l’excès d’enthousiasme !


Crit’Air 1

01/04/2022 - Le B100 Exculsif reconnu crit’Air 1 n’est pas un poisson d’avril, mais une promesse de campagne. L’annonce faite le 30 mars 2022 lors du 76e congrès de la FNSEA qui se tenait à Besançon, a eu lieu dans le cadre du Grand oral présidentiel.


Emmanuel Macron, interrogé dans son quartier général de campagne, s’est exprimé en qualité de candidat aux élections présidentielles lors d’un entretien pré-enregistré.


Sur la question du développement des énergies non fossiles, et du rôle que pourrait jouer l’agriculture française dans la souveraineté énergétique, le candidat-président a déclaré : « le Crit’Air 1 sera attribué aux véhicules qui roulent en permanence au B100 (code B1 à la rubrique Energie sur les Certificats d’immatriculation, NDLR). C’est très attendu et c’est un point très important parce que c’est un élément qui reconnaît le rôle des biocarburants ».

Aucune date n’est évidemment fixée ni annoncée. Le communiqué conjoint de la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux (la FOP), de Terres Univia (association interprofessionnelle des huiles et protéines végétales), Terres Inovia (institut technique de la filière des huiles et protéines végétales) publié le 30 mars 2022 dans la foulée apparaît dès lors quelque peu triomphaliste.


Attendons donc la parution des textes réglementaires qui consacreront, définitivement, cette solution technique attendue, aussi bien des transporteurs que de certains constructeurs.