• Jean-François Bélanger

La trottinette électrique plébiscitée par les français pour Noël


08/12/2021 - La Fédération des Professionnels de la MicroMobilité (FP2M) a fait un sondage auprès des familles françaises. D’après cette enquête, un foyer sur cinq envisage d’acheter une trottinette électrique avant la fin de l’année.


En plus d’un mode de déplacement urbain redécouvert, la trottinette électrique est devenue un élément du décor contemporain pour un comportement tendance.


Ses atouts d’indépendance et de liberté ont fait mouche. Pour mesurer ce nouvel engouement des français, la FP2M a fait réaliser, du 21 au 25 octobre 2021, une enquête par le « Smart Mobility Lab », auprès d’un échantillon représentatif de 1 025 français âgés de 18 ans et plus, sur leurs intentions d’achat avant la fin de l‘année.


Selon elle, 21,8% des personnes interrogées se déclarent prêtes à acheter une trottinette électrique d'ici la fin de l'année.


Des jeunes, surtout pour les déplacements Domicile/Travail


Parmi ceux-ci, 43,4% ont entre 18 et 25 ans, et 32,17% entre 26 et 35 ans. Ils sont déjà utilisateurs de trottinettes électriques pour 60,5% d’entre eux.


Sur les 59,1% qui n’envisagent pas d’achat de ce type de matériel, 69,9% ont entre 56 et 65 ans et 74,6% n’ont jamais testé d’Engins de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM).


60% de ceux qui souhaitent investir le font principalement pour des déplacements domicile/travail. La majorité d’entre eux pense dépenser entre 250 et 500 €, mais près d’un quart envisage une somme supérieure.


Autre élément intéressant, le sondage montre que les candidats à l’achat disposent d’un revenu mensuel net de plus de 3000€ pour 8% d’entre eux.


La FP2M met ces résultats en perspective avec une autre étude d’Opinion Way qui étudiait un panel de Mobiprox. Elle montrait que 21% des utilisateurs de trottinettes électriques ont renoncé à l'achat d'un véhicule motorisé (voiture, moto ou scooter), et que 10% des possesseurs de trottinettes électriques se sont séparés de celui-ci.


Une situation qui ne peut que conforter Fabrice Furlan, président de la FP2M. « Même si nous devons rester très prudents sur ces intentions d'achat, il reste évident que la micro-mobilité est aujourd'hui l'une des meilleures réponses au désengorgement des villes », estime-t-il.


Des campagnes pour améliorer l’image de la trottinette électrique


La fiabilité, la sécurité, le confort et l'autonomie sont cependant au cœur des préoccupations des utilisateurs réguliers ou quotidiens des EDPM.


Des questions auxquelles la FP2M assure vouloir s’attaquer avec des campagnes de prévention et de sensibilisation sur le terrain.


Avec 640 000 unités vendues en 2020, la trottinette électrique est aujourd'hui un engin de la mobilité douce privilégié en France.


Ils sont aujourd'hui 2 millions de « trottinetteurs » en France et les intentions d'achat laissent entrevoir une nouvelle année 2021 record des ventes !