• Michel Chlastacz

La RENFE veut monter à l’assaut d’Eurostar


12/11/2021 - Ce n’est pas le retour de la Grande Armada version ferroviaire mais c’est quand même une sorte d’assaut.


Selon le quotidien madrilène El Pais, la RENFE, l’opérateur ferroviaire historique espagnol, aurait la ferme intention avec une série d’études de marché à l’appui, de lancer des trains à grande vitesse entre Paris et Londres en utilisant les créneaux horaires restant encore disponibles sur la LGV*.


Une offre RENFE qui se mettrait en place avec une base initiale de sept trains allers-retours journaliers, avant d’être étoffée sur l’axe transmanche puis étendue à des destinations françaises et européennes proches, via le passage par les autres LGV.


La forte volonté d’internationalisation des activités de la RENFE a pu être concrétisée techniquement par le rattachement de son réseau à grande vitesse à voie standard avec celui de la SNCF via l’axe Madrid-Barcelone-Figueras-Perpignan.


Cependant, l’irruption réussi de Ouigo SNCF sur les rails espagnols entre Madrid et Barcelone au printemps 2021 incite la RENFE à viser encore plus haut, donc plus au Nord !


Alors que l’opérateur ibérique s’est fait auparavant coiffer au poteau (de signalisation) par Trenitalia sur l’axe Paris-Lyon (Marseille), la conquête de Paris-Londres est un pari sur l’avenir.


 

* Hormis ceux d’Eurostar qui, actuellement en grande partie non utilisés en raison de la situation sanitaire et des restrictions, restent dans l’escarcelle de l’opérateur.