• Michel Chlastacz

La LGV Varsovie-Aéroport Central-Lodz est lancée



21/06/2021 - Le 7 juin 2021, aux abords de la gare de Varsovie-Ouest (Warszawa Zachodnia) en pleine reconstruction, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, le ministre des Infrastructures, Andrzej Adamczyk, et le président du groupe CPK, Mikolaj Wild, ont officiellement signé le premier acte du lancement de la ligne à grande vitesse Varsovie-Aéroport Central-Lodz.


Une ligne nouvelle de 136 kilomètres parcourables à 250 km/h* et qui, d’ici 2027, permettront de relier la capitale et la seconde ville du pays en 45 minutes.


Tout en desservant au passage le nouvel Aéroport Central qui sera situé à 15 minutes de Varsovie et à 30 minutes de Lodz et qui sera réalisé simultanément avec la ligne nouvelle à grande vitesse.


Ce nouvel aéroport dit « CPK » est appelé à regrouper les six principales plates-formes aériennes existantes du pays qui totalisent plus de 100 millions de voyageurs). Mais il deviendra en même temps le cœur... d’un système ferroviaire à grande vitesse !

Outre la Ligne à Grande Vitesse existante dite CMK (« Magistrale ferroviaire Centrale » Varsovie-Cracovie/Katowice : 226 km) qui sera prolongée de 15 km au nord jusqu’au futur aéroport, ce système se composera d’un ensemble de lignes tracées géographiquement en forme de « Y renversé » depuis Varsovie.


Avec le tronc commun Varsovie-Aéroport-Lodz qui vient d’être lancé puis, au-delà, une branche vers Poznan à l’ouest et une autre vers Wroclaw au sud-ouest.


Poznan serait ainsi desservie en 1 heure 30 contre 2 heures 30 au mieux aujourd’hui par la ligne classique (312 km) et Wroclaw en 1 heure 50 contre trois heures et demie aujourd’hui (420 km) par une section de la CMK et une ligne classique.


Cet ensemble de 470 km de lignes nouvelles à grande vitesse à construire représente un investissement de près de 5 Mds€ en dix ans. Auquel s’ajouteront près de 750 km de lignes à moderniser d’ici 2035 afin de réduire à moins de trois heures les temps d’accès à l’aéroport Central depuis les sept principales agglomérations du pays.


 

* Le profil des nouvelles lignes à grande vitesse est toutefois « taillé » pour une vitesse maximale de 350 km/h.