• Michel Chlastacz

La Deutsche Bahn affiche ses pertes


12/04/2022 - Le 2 avril 2022, la Deutsche Bahn a présenté ses résultats d’une année 2021 qui s’est achèvée avec une perte nette de 1,6 Md€, supérieure à celle de 2019, en dépit d’un notable accroissement des recettes.


Celles-ci, avec un total de 47,3 Mds€ progressent en effet de 18,4% en comparaison de celles de 2020.


Cela dit, l’exercice 2020, caractérisé par le premier choc de la pandémie Covid-19, s’était achevé avec des pertes bien plus élevées (2,9 Mds€) et dans un arrière-plan de forte régression de l’offre et des trafics.


En 2021, la situation est différente et elle s’accompagne d’une progression considérable des dépenses d’investissements, qui atteignent 15,4 Mds€ (+6,8%).


Côté trafics, avec 82 millions de voyageurs, les flux grandes lignes s’accroissent de 1,2% tandis que le fret (+ 4,1% en km.trains et + 7,9% en t.km) et la logistique (via DB Schenker) apportent un record historique de profit avec 1,2 Md€.


Un profit qui est le bienvenu dans le contexte général, alors que le groupe DB-AG espère couvrir l’équivalent de la moitié des pertes dues à la pandémie dès 2024 grâce notamment, outre la forte relance attendue des trafics, à la réalisation d’un milliard d’euros d’économies de gestion interne.


DB Regio, qui opère les trains régionaux ainsi que les réseaux de S-Bahn dans la plupart des grandes agglomérations, a stabilisé ses trafics, qui dépassent désormais les niveaux atteints avant la pandémie, tandis que ses recettes (93,6 Mds€) ont augmenté de 10,5% en comparaison de celles de 2020.


Du côté de la qualité de service, le manque de ponctualité reste le véritable talon d’Achille de l’opérateur ferroviaire historique allemand. En 2021 on constate un recul de 1,4 point (93,8%) du taux général de ponctualité. Une situation qui affecte essentiellement les trains de grandes lignes pour lesquels ce taux de ponctualité est passé de 81,8% en 2020 à 75,2% en 2021.


Rappelons qu’en Allemagne, un train de grandes lignes est considéré comme étant en retard quand il dépasse de cinq minutes l’horaire affiché officiellement.


Cela dit, le recul de l’offre en 2020 avait eu l’avantage de libérer de nombreux sillons horaires dans un réseau presque totalement cadencé et très surchargé...