• Jean-François Bélanger

La Compagnie des Alpes teste un bus électrique Heuliez Bus


03/01/2022 - Le spécialiste des remontées mécaniques et des parcs de loisirs a décidé d’accompagner les collectivités des domaines skiables dans leurs efforts en faveur d’une mobilité douce et notamment décarbonée. La Compagnie des Alpes lance l’expérimentation d’une navette électrique à Val d’Isère et à Tignes.


Dans le cadre d’un partenariat avec le constructeur Iveco, la Compagnie des Alpes, via ses filiales STVI (Société des Téléphériques de Val d’Isère) et STGM (Société des Téléphériques de la Grande Motte), à Tignes, va ainsi tester une navette de marque Heuliez du 1er décembre au 15 janvier.


La première phase d’expérimentation a été inaugurée à l’occasion du retour du Critérium de la Première Neige de Val d’Isère, du 11 au 19 décembre, dont la Compagnie des Alpes est l’un des partenaires historiques.


C’est l’événement qui marque le véritable lancement de la saison d’hiver en Europe après une saison noire en 2020/2021. Cette expérimentation perdurera à Val d’Isère jusqu’au 26 décembre. Une deuxième phase se déroulera ensuite, du 27 décembre jusqu’au 15 janvier, à Tignes.


La Compagnie des Alpes, futur opérateur ?


Ses objectifs visent à mettre à l’épreuve les technologies de mobilité électrique les plus récentes dans des conditions particulières en station (froid intense, altitude et dénivelé) et de tester leur comportement et leur autonomie en vue d’un éventuel déploiement futur.


Ces deux expérimentations donneront lieu à un retour d’expérience documenté mis à disposition des collectivités afin d’accompagner leur prise de décision quant à l’évolution des solutions de mobilité des clients en station.


Selon les retours de ces collectivités et au gré des évolutions technologiques, d’autres solutions pourront également être étudiées par la Compagnie des Alpes en tant qu’opérateur, comme des solutions de mobilité liées à l’hydrogène.


L’initiative s’inscrit dans une série de différents projets menés sur ses domaines de montagne (10 sociétés de remontées mécaniques) et une dizaine de parcs de loisirs par la Compagnie des Alpes pour éviter ou réduire ses émissions ainsi que de participer, chaque fois que cela est possible, à l’accompagnement de la transition de la mobilité de ses clients.