• Michel Chlastacz

L’Europe donne un coup de pouce au réseau du Kosovo


train Kosovo

01/02/2022 - Le 10 janvier 2022, les Chemins de fer du Kosovo (Infrakos) et le groupe italien GCF (Generale Costruzioni Ferroviarie) ont signé un contrat de 48 M€ (18% État, 43% crédits BEI et 39% aides européennes) pour la modernisation avec la mise aux normes de base européennes (120 km/h de vitesse maximale, 22,5 t/essieu) et le doublement des 34 km de la ligne Fushë-Kosovë-Mitrovicë.


Cet accord concerne la partie centrale de l’axe nord–sud qui structure le réseau ferré local* et le relie aux axes paneuropéens via le corridor dit « Ouest-Balkans ».


Depuis 2019, la partie sud de la ligne entre Fushë Kosovë et la frontière macédonienne plus l’antenne entre la capitale Pristina et (68 km au total) est en cours de modernisation par le même groupement italien selon les mêmes critères et pour un coût de 78 M€ réparti entre les mêmes partenaires.


Avec, d’ici 2022-2023 la réhabilitation de 80 km de voie, de 73 aiguillages, de 33 ponts, de 7 tunnels ainsi que des installations techniques de huit gares et la création de cinq haltes.


Quoique inclue dans le projet largement financé par l’Union européenne, le cas de la troisième partie de la ligne entre Mitrovicë (Mitrovica en serbe) et la frontière avec la Serbie (42 km) reste plus délicat.

Car la ville est partagée entre Kosovars et Serbes et la ligne est au nord sous contrôle de l’entité serbe qui gère le secteur jusqu’à la frontière et elle ne voit circuler des trains qu’en provenance ou à destination de la Serbie. Tandis que l’antenne qui reliait la capitale Pristina et Nis (Serbie) est fermée au trafic...


* Le réseau ferré du Kosovo se développe - en théorie- sur 430 km (333 km officiellement en service) de lignes qu sont organisées de part et d’autre d’un axe central frontière serbe-frontière macédonienne qui est l’« itinéraire bis sud » entre Belgrade et Skopje de l’ancien axe trans-yougoslave (Ljubljana-Zagre-Belgrade-Skopje). Le parc de matériels est composé de 4 locomotives diésel Nohab norvégiennes et de 4 locomotives série 661 ex-JZ (Chemins de fer Yougoslaves). Plus de sept autorails Fiat, 40 voititures voyageurs (ex- DB, ex-JZ, ex-ÖBB-Autriche) et ex-SJ-Suède).