• Christine Cabiron

Keolis resigne à Alès pour 9 ans


13/01/2021 - Le groupe Keolis a été renouvelé pour 9 ans à Alès pour exploiter les transports urbains dont le nom deviendra Ales’Y. L’opérateur de mobilité déploiera au printemps 2021 un réseau de covoiturage public et testera un bus à hydrogène.


Le syndicat mixte des transports du bassin d’Alès (101 communes, 147 000 habitants) a renouvelé sa confiance au groupe Keolis pour gérer le réseau de transport public.


Le nouveau contrat, d’une durée de 9 ans et 8 mois, devrait générer à l’opérateur de mobilité un chiffre d’affaires cumulé de 120 M€.


Une offre élargie


Le réseau NTecC actuel est articulé autour de 113 lignes dont une partie est opérée par des sous-traitants. Le futur réseau intègrera 25 lignes supplémentaires afin de répondre aux besoins de mobilité.


La nouvelle offre de mobilité connaîtra également plusieurs autres évolutions dont le développement des vélos à assistance électrique dont le nombre sera porté à 200.


Les navettes du centre-ville compteront un troisième bus électrique, tandis qu’en mai 2021, Keolis expérimentera un bus à hydrogène.


Covoiturage et trottinettes


La filiale de la SNCF lancera également au printemps 2021 un réseau de covoiturage public structuré autour de 10 axes de circulation. Les communes situées sur ceux-ci disposeront d’une aire de covoiturage.


Cette nouvelle offre sera complétée par la mise à disposition de 50 trottinettes électriques afin de permettre aux covoitureurs de bénéficier d’une offre de mobilité pour effectuer les derniers kilomètres de leur déplacement.


NTecC devient Ales’Y


Ce nouveau contrat s’accompagne du déploiement d’une nouvelle marque commerciale. Le nom du réseau NTecC sera remplacé par Ales’y.


Cette marque sera déclinée sur toutes les offres de mobilité : bus, covoiturage, vélos et trottinettes.


D’ici 2030, Keolis prévoit d’accroître de 28% la fréquentation en réalisant 3 millions de voyages par an pour une offre de 2,4 millions de km.