• Pierre Cossard

Iveco Bus veut produire de nouveau des bus en Italie


22/06/2022 - Iveco Bus a annoncé le 20 juin 2022 avoir présenté en Italie une demande d’éligibilité au Contrat de Développement du Ministère du Développement Économique dans le cadre des dispositifs offerts par le Plan National de Relance et de Résilience (PNRR).


L’objectif consiste à initier des investissements manufacturiers et des activités de Recherche et Développement qui utiliseront les compétences et les produits de la chaîne d’approvisionnement automobile nationale, en se concentrant plus particulièrement sur le secteur des composants dédiés.


L’investissement vise à soutenir la transition énergétique dans le segment du transport collectif de passagers en Italie par le développement et l’introduction de technologies de propulsion avancées sur le territoire national.


Il permettrait également de relancer l’alliance entre les différentes régions du pays, puisque les sites du Groupe impliqués dans le projet sont ceux de Turin et de Foggia, spécialisés dans la production de moteurs à combustion pour l’industrie.


D’un point de vue industriel, l’expansion des activités d’ingénierie et de fabrication de batteries électriques est à l’étude dans les usines du Piémont, tandis qu’Iveco Bus envisage l’installation à Foggia de nouvelles lignes pour l’assemblage final d’autobus zéro émission (BEV - Véhicules électriques à batterie et FCEV - Véhicules électriques à pile à combustible) et à faibles émissions (méthane / biométhane et diesel / biodiesel de dernière génération).


La fabrication de ces nouveaux autobus débutera dans les autres usines d’Iveco Bus et sera ensuite poursuivie et enrichie technologiquement à Foggia, grâce aux systèmes de propulsion alternative produits à Turin et aux piles à combustible à hydrogène.


La production s’achèvera à Foggia, avec l’ajout de composants fournis en grande partie par la chaîne d’approvisionnement automobile nationale.


Les activités de Recherche et Développement et la fabrication des batteries, ainsi que la fourniture de moteurs pour les véhicules à faibles émissions, seront confiées à FPT Industrial.


« Sous réserve de l’acceptation de la demande de Contrat de Développement, le passage à une phase de conception avancée et donc à une phase opérationnelle aurait lieu dès 2022, avec l’objectif de produire les premiers autobus au printemps 2023 », explique l’industriel.