• Pierre Cossard

Hydrogène vert : 10 Mds€ de retombées économiques en France selon le Gimelec


22/04/2022 - Le 14 avril 2022, le Gimelec, syndicat professionnel de la filière électronumérique, a publié une étude de marché concernant le développement et les perspectives de l’hydrogène vert dans l’Hexagone.


Selon ce document, l’hydrogène décarboné représenterait un potentiel économique évalué jusqu’à 10 Mds€ cumulés d’ici 2030 pour les fabricants de matériel électrique et d’automatismes, dont une grande partie de PME et d’ETI.


« On entend beaucoup parler de l’hydrogène pour son usage dans les transports, des voitures aux trains en passant par l’aviation légère. L’étude du Gimelec montre quant à elle que la performance environnementale et énergétique de l’hydrogène se joue surtout et d’abord dans l’industrie. C’est là, à court terme, dans les usines sidérurgiques, chimiques et de raffinage qu’il permet le plus fort gain en termes de décarbonation… », souligne ainsi Rodolphe de Beaufort, Délégué général adjoint du Gimelec.

Plusieurs Gigafactories d’électrolyseurs s’apprêtent d’ailleurs à sortir de terre en France : Aspach (2022), Béziers (2023), Belfort (2024), et Vendôme (2025). Elles devront répondre aux besoins qui vont exploser d’ici 2030.


L’étude confirme le potentiel d’environ 6,5 GW d’électrolyseurs à installer d’ici 2030 en France, puis 18 GW sur la décennie suivante.


Ces potentiels, ventilés sur les sept principales régions industrielles du pays, font ressortir le défi de construction des infrastructures nécessaires.


Selon cette étude, « la réussite de la stratégie hydrogène de la France dépendra en grande partie de la mobilisation des acteurs industriels, constructeurs de matériel électrique et d’infrastructures, pour coordonner leurs efforts et répondre ainsi à la croissance exponentielle de ce marché. Cela est d’autant plus nécessaire que la concurrence internationale se met en place, notamment dans les pays asiatiques… ».


Pour consulter l’étude sur l’hydrogène du GIMELEC, suivez ce lien.