Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Grosses retombées du Plan Infrastructures US pour Amtrak


19/04/2021 - Dans le cadre du Plan de relance économique de l’Administration Biden (2000 Mds $, soit 1700 Mds€), plus du tiers (621 Mds$, soit 528,2 Mds€) seront destinés à la remise à niveau et au développement des grandes infrastructures des Etats-Unis.


L’opérateur ferroviaire national Amtrak devrait bénéficier de pas moins de 80 Mds $ de cette manne. Soit l’équivalent de 68 Mds€ à investir durant les prochaines années.


« C’est le plan que la Nation attendait », a estimé d’emblée Bill Flynn, président d’Amtrak, alors que l’« Association of American Railroad », représentante de la profession ferroviaire aux Etats-Unis, exprimait également sa satisfaction.


Ces ressources nouvelles devraient permettre de lancer de nombreux projets laissés en suspens depuis de nombreuses années. Avec pour objectif de viser en moins d’une décennie à un trafic annuel de 52 millions de voyageurs à grandes distances, à comparer aux 32 millions transportés en 2019 (+ 62,5%).


Outre l’achèvement de la rénovation du Corridor Nord-Est (Boston-New York-Washington), il s’agit à la fois de renforcer de nombreux services existants et d’en créer de nouveaux tout en étoffant le réseau. Et procéder à d’urgents travaux de maintenance notamment sur les ouvrages d‘art ainsi qu’à des opérations de modernisation de la signalisation et des voies sur les infrastructures propres d’Amtrak*.



Côté renforcements d’offre, les projets d’Amtrak se concentrent notamment sur les corridors Vancouver-Seattle-Portland, Oakland-San Francisco-Sacramento-Reno à l’ouest, et Fort Worth-Oklahoma au centre.


Des efforts seront aussi fournis sur le complexe ferroviaire de Chicago compris au sens le plus large du terme jusqu’à Saint Louis au sud), Milwaukee au nord, Port Huron et Detroit à l’est, ainsi que sur l’ensemble des lignes affluentes au Corridor Nord-Est à l’est, y compris le double axe international New York-Albany-Montréal / Toronto.


Les nouveaux services à créer devraient permettre de relier au réseau Amtrak 160 agglomérations supplémentaires, qui s’ajouteraient ainsi aux 500 actuellement desservies.


Parmi ces nouveaux axes, on remarque les lignes Las Vegas-Los Angeles-Tucson, Cheyenne-Denver-Pueblo, les lignes du « triangle texan » (Houston-Dallas-San Antonio) et celles de l’étoile d’Atlanta (vers Nashville, Montgomery, Birmingham, Charlotte/Ashville et Savannah), ainsi qu’autour des Grands Lacs, les axes Milwaukee-Minneapolis-Duluth, Detroit-Pittsburgh-Cincinnati/Louisville, Detroit-Toronto et Detroit-Cleveland-Buffalo.


Après l’approbation du Plan de relance par le Congrès, attendu en mai ou juin, le décret final devrait être signé par le Président Biden entre juillet et septembre.


* La grande majorité des axes desservis par Amtrak appartiennent à d’autres compagnies essentiellement fret mais aussi à des lignes de banlieue localess à l’approche des grandes agglomérations.