• Michel Chlastacz

Gros investissements à long terme pour le S-Bahn de Vienne


27/04/2022 - Un accord a été signé entre le ministère autrichien de l’Environnement et de la Mobilité, les Chemins de fer fédéraux autrichiens (ÖBB) et la ville de Vienne dans le cadre du « Second Paquet ferroviaire viennois ».


L’objectif est que, d’ici 2035, le réseau S-Bahn (RER) de la capitale autrichienne bénéficie de 2,4 Mds€ d’investissements de développement dont 144 M€ apportés par la ville.


La partie majeure de ces investissements concernant l’installation de l’ERTMS d’ici 2027 au cœur du réseau sur la section principale qui relie sur treize kilomètres Florisdorf, la Gare Centrale créée en 2012 et Meidling en desservant dix statins intermédiaires.


Cet itinéraire fondé en partie sur la ligne de Ceinture à l’Est du centre-ville est surnommé Stammstrecke (section de base).


Il est commun à une grande partie des axes du S–Bahn et il supporte aussi sur ses voies propres des circulations de trains régionaux, une situation qui se retrouve d’ailleurs sur d’autres sections communes. L’ERTMS permettra d’offrir sur le Stammstrecke un cadencement de l’offre aux 2,5 minutes dans chaque sens.


S’ajouteraient, par étapes successives jusqu’en 2034, le quadruplement des section Meidling-Mödling au Sud-Ouest de la ville et Hütteldorf-Penzig au-delà de la Gare de l’Ouest (Westbahnhof) ce qui permettrait un cadencement aux 7mn 30s, le doublement de sections terminales à voie unique dans certaines banlieues lointaines, la construction de nouvelles stations et la création de voies supplémentaires dans d’autres.


Avec le métro, les tramways et les autobus, l’efficacité du S-Bahn viennois permet un partage modal exemplaire à hauteur de 74% en faveur des transports publics.


Lancé en 1962 avec la création du Stammstrecke, il dispose aujourd’hui d’un réseau de dix lignes qui se développent sur 549 kilomètres.


Il est desservi principalement par 120 rames triples de la série 4020 des ÖBB et de construction SGP. Des matériels introduits en 1979 et auxquelles s’ajoutent des rames Talent de Bombardier et Desiro de Siemens. Conçues surtout pour des trafics régionaux, elles ne pourront renouveler le parc vieillissant des 4020...