Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Great British Railways marque la fin des franchises ferroviaires britanniques



27/05/2021 - Ce n’est pas encore le retour de « British Rail », l’entreprise ferroviaire nationale britannique liquidée en 1997 sous les coups de boutoir de la libéralisation du rail. Mais un quart de siècle plus tard, les conséquences de la pandémie à l’appui, le vent a tourné.


Le 20 mai 2021, le Gouvernement britannique a présenté le plan Williams-Sharp qui prévoit la création d’une instance publique unique dite Great British Railways (GBR) qui reprend - symboliquement ? - le logo à double flèche de l’ancien exploitant national*.


Great British Railways coordonnera l’offre, centralisera les réservations sur un site internet unique, simplifiera et modernisera la tarification.


Les actuels franchisés seront considérés désormais comme des « sous-traitants » de GBR avec de nouveaux contrats dits « de services passagers » focalisés sur la ponctualité et l’augmentation des trafics et qui remplaceront les actuels accords de franchises.


Cette réforme qui n’est pas une renationalisation, à la différence de la démarche régionale écossaise (voir Mobilités Magazine du 30 mars 2021), se rapproche plutôt du fonctionnement de l’Autorité organisatrice des transports londonienne, Transport for London