Fond-MM_edited.jpg
  • Pierre Cossard

France Hydrogène publie un référentiel des métiers


30/04/2021 - France Hydrogène a publié le 27 avril 2021 un référentiel de 84 métiers et compétences jugés nécessaires au développement d’une filière industrielle nationale solide.


La montée en compétences des industriels et des territoires aux spécificités de l’hydrogène apparait comme capitale pour développer une filière nationale solide.


Ce potentiel de création de valeur et d’emplois concerne toute la chaine de valeur en cours de déploiement : des fabricants d’équipements et de composants (électrolyseurs, piles à combustible, réservoirs, véhicules, stations de recharge...) aux intégrateurs et fournisseurs de services (études, maintenance, audit).


France Hydrogène identifie donc pour ce secteur dans un référentiel des métiers et compétences de la filière hydrogène publié le 27 avril 2021.


La filière hydrogène fait appel à des métiers existants auxquels il faut ajouter une « coloration hydrogène », une spécialisation plus ou moins importante dispensée actuellement en entreprises faute d’une offre de formation initiale suffisamment développée aujourd’hui.


La filière étant en phase d’industrialisation, les activités de conception sont prédominantes, les profils d’ingénieurs multi-domaines sont donc plébiscités, 49 métiers sur 84 sont accessibles par des profils dotés a minima d’un bac+5 scientifique.


Ces ingénieurs doivent pour beaucoup maitriser les domaines techniques liés à l’hydrogène comme le génie électrique, la mécanique des fluides, les aspects Qualité-Sécurité- Environnement.


Mais la montée en puissance des technologies et le déploiement progressif d’installations de production et de distribution d’hydrogène dans plusieurs bassins du territoire va nécessiter à court terme des profils de techniciens et d’opérateurs, avec une forte maitrise opérationnelle de la mécanique, de la métrologie et du génie électrique.


Cependant, les métiers de la filière hydrogène faisant appel à des compétences techniques déjà très demandées par d’autres filières industrielles. Ainsi, 17 métiers sont déjà identifiés comme en tension par France Hydrogène.