• Michel Chlastacz

Focus sur les jeunes pour les TER Occitanie


11/02/2021 - Le 8 février 2021 à Albi, lors de sa visite de l’usine SAFRA qui rénove les AGC du parc TER Occitanie, Carole Delga, présidente de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, a annoncé les nouvelles mesures tarifaires destinées à « développer l’usage du train chez les jeunes grands voya

geurs ».


Il s’agit en quelque sorte, de les aider à leur « faire prendre très tôt la bonne habitude ». Dans le cadre d’une sorte de « gratuité co-construite » désormais proposée à tous les voyageurs de 18 à 26 ans qui s’engagent à prendre le train très régulièrement.


Démarrage fin février


Avec cette démarche, les cinq premiers allers-retours mensuels sont vendus au tarif de 50% et, dès le sixième, l’abonné pourra voyager gratuitement sur l’ensemble du réseau durant le reste du mois.


Dès le onzième aller-retour, il crédite un « compte-mobilité » qui lui permettra d’engager le même système le mois suivant.


La nouvelle formule sera lancée le 22 février 2021 avec un panel de 2000 jeunes volontaires pour une application expérimentale dès avril 2021 avant une généralisation en septembre prochain si l’offre est concluante.


Une politique tarifaire qui surfe sur une exception dans le domaine des trafics TER puisqu’en 2020 alors que les trafics TER auront reculé de 25% dans les autres régions, l’Occitanie les aura maintenu à hauteur de 90%...


SAFRA profite de cette stratégie


Un ensemble de mesures qui donne une dimension nouvelle au contrat récemment conclu avec le groupe SAFRA.


Celui-ci vise - sur son site d’Albi agrandi dans ce but - à la rénovation de 19 des 83 rames AGC Bombardier du parc ferroviaire régional pour un montant de 16,3 M€ d’ici à fin 2022.


Des rames qui seront réaménagées (+ 14 à 22 places supplémentaires par rame) avec un meilleur confort et de nouveaux équipements (comptage des voyageurs, éclairages LED, prises électriques et USB), la rénovation incluant également la mise aux nouvelles couleurs du service régional TER.


À partir de 2023, l’ensemble des 64 rames AGC restantes sera concerné avec, jusqu’en 2028-2030 la mise en œuvre de leur rénovation lourde « à mi-vie » ce qui leur permettra de rouler encore durant vingt années supplémentaires.


Dès 2021-2022, la région prévoit d’engager une première tranche d’investissements de 53 M€ pour 15 rames.