• Pierre Cossard

L’Europe en ordre de marche hydrogène


13/11/2020 - EIT InnoEnergy, le principal moteur de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans le domaine de l’énergie durable en Europe, a lancé le 4 novembre 2020 le projet du Centre européen de l’accélération du développement de l’hydrogène vert (EGHAC, European Green Hydrogen Acceleration Center).


Il s’agit d’un effort sans précédent pour soutenir le développement d’une économie de l’hydrogène vert, dont la valeur est estimée à 100 Mds€ par an d’ici 2025, et qui devrait permettre la création un demi-million d’emplois directs et indirects dans toute la chaîne de valeur.


L’initiative est soutenue par Breakthrough Energy, un réseau d’entités créé par Bill Gates et les plus grands leaders internationaux dans le domaine des technologies et des affaires pour accélérer la transition énergétique.


L’hydrogène vert est considéré comme un moteur essentiel de la transformation du secteur énergétique européen, mais également un véritable levier pour la décarbonation de son industrie.


Il devrait permettre d’aider le continent à obtenir une autonomie stratégique en diminuant sa dépendance à l’égard d’importations de combustibles fossiles, qui pèsent pour plus de 320 Mds€ annuels.


Afin d’exploiter ce potentiel, l’Europe se doit de créer un environnement d’investissement mondial pour accélérer l’innovation et la capacité de production.


Ainsi, l’EGHAC promet d’accélérer la production d’hydrogène vert à des échelles de gigawatt. L’objectif est de pouvoir réaliser des projets industriels à grande échelle dans toute l’Europe. En outre, l’EGHAC s’efforcera d’être un acteur clé dans l’écosystème européen d’hydrogène vert et travaillera également avec les acteurs existants pour concrétiser la vision de l’Europe.


Parmi les priorités à court terme, il faut notamment combler l’écart de prix entre les technologies émettant du carbone et l’hydrogène vert, ce qui entraînera une réduction importante des hydrocarbures dans les process industriels à forte intensité énergétique (acier, ciment, produits chimiques), le secteur du transport et de la logistique (maritime et fret) et les engrais.


L’hydrogène vert peut également être utilisé pour stocker de l’énergie, ce qui en fait un moteur clé pour l’expansion des énergies renouvelables volatiles, en particulier éolienne et solaire.


EIT InnoEnergy apporte l’expérience précieuse de l’Alliance européenne des batteries (EBA), modèle à succès dans le développement de chaînes de valeur industrielles spécialisées en Europe, avec un impact économique formidable obtenu en un temps record.


Pour l’Europe, le développement d’une chaîne de valeur complète de batteries est impératif pour la transition énergétique et la compétitivité de l’industrie.