• Jean-François Bélanger

Eurecab : plus de 2 000 nouveaux chauffeurs par an

02/09/2021 - Le réseau de chauffeurs indépendants Eurecab compte sur sa politique à la fois éthique et écologique pour séduire de nouveaux chauffeurs afin de partir à la conquête des villes françaises et des entreprises.


Théodore Monzies, co-fondateur d’Eurecab.

Créé en 2015 par Théodore Monzies et Cédric Van Daele, Eurecab est une plateforme de réservation de VTC. Elle s’appuie sur une politique sociétale et environnementale inédite pour se développer dans ce secteur si concurrentiel du transport de personnes, et plus précisément celui des VTC.


Eurecab laisse une totale liberté à ses chauffeurs partenaires pour fixer les tarifs qu’ils souhaitent. Le prix est fixé avant la course. « Nous prélevons une commission comprise entre 12 et 18%, ce qui est très sensiblement inférieur aux grands industriels du secteur », précise Théodore Monzies.


Et, grâce à un partenariat avec Natural Capital Partners, elle compense ses émissions de carbone. En 2020, cela correspond à 2 700 € qui ont servi pour l’installation d’un projet éolien dans la province de Cansu, en Chine. Mais Eurecab ne veut pas en rester là.


Attaquer le marché des entreprises


A ce jour, alors que le secteur compte en France, environ 45 000 chauffeurs de VTC, Eurecab compte environ 10 000 comptes, pour autant de voitures.


« Nous souhaitons recruter plus de 2 000 nouveaux chauffeurs chaque année », envisage Théodore Monzies. Pour l’instant l’entreprise est surtout positionnée sur le transport de particuliers. « Nous ferons des propositions pour les entreprises, annonce Théodore Monzies. Nous leur proposons un diagnostic gratuit de leurs politiques transport ».


Ainsi, Eurecab a signé un partenariat avec la SNCF pour acheminer les conducteurs de trains en Région Ile-de-France. D’autres sont en gestation. Le chiffre d’affaires de la société s’est élevé à 2 M€ l’année dernière. Il devrait atteindre cette année entre 3 et 5 M€, selon la vigueur de la reprise.


Eurocab compte à ce jour une dizaine de salariés et un recrutement est en cours pour accompagner cette croissance. Dans le même temps, la part des véhicules électriques proposés chez Eurecab devrait passer de 10% cette année, à 20% l’année prochaine.