• Michel Chlastacz

En Pays de la Loire la concurrence TER se fera d’abord autour de Nantes


28/10/2021 - Le 21 octobre 2021, lors de la session du Conseil régional, la Région des Pays de la Loire a lancé un « premier appel d’offres pour la mise en concurrence d’un tiers du réseau TER Aleop ».


Un appel d’offres qui définit « les principales caractéristiques de la délégation de service public envisagée ».


En cette fin octobre 2021, la Région publiera l’avis d’appel public qui concerne ce premier lot dit « Tram-Train et Sud-Loire ». Le choix de l’opérateur devrait intervenir durant le second semestre de 2023 pour un lancement de l’offre prévu en décembre 2024, à l’entrée en vigueur des horaires 2024-2025.


En juillet 2020, la Région avait voté un projet d’allotissement du réseau TER qui le divisait en cinq lots géographiques homogènes pouvant être proposés en appels d’offres séparés.


Un lot dit « Axe Loire » (Redon/Le Croisic-Saint Nazaire-Savenay-Nantes-Ancenis-Angers-Saumur) avec six missions différentes dont une « passe-Nantes » (Savenay-Nantes-Ancenis).


Un lot dit « Étoile mancelle » (Angers-Sablé-Le Mans-Nogent-le-Rotrou avec des antennes vers Alençon, Laval et Château-du-Loir selon six missions dont aussi une de type « passe Le Mans » (Alençon-Le Mans-Château-du-Loir).


Un lot dit « Boucle » de Nantes à Nantes selon l’itinéraire Nantes-Angers-Sablé-Laval-Rennes-Redon-Nantes avec antennes vers Le Mans et vers Quimper, plus un lot isolé La Roche-sur-Yon-Bressuire-Saumur (Tours).


Ce trouvait aussi le lot dit « Tram-train et Sud Loire », dont la mise en appel d’offres est engagée, et qui regroupe les relations par tram-train Nantes-Nort-sur-Erdre-Châteaubriant et Nantes-Clisson, auxquelles s’ajoutent les lignes TER du complexe ferroviaire nantais se dirigeant vers Pornic, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, La Roche-sur-Yon (via Clisson) et Les Sables-d’Olonne.


Maintenant il s’agit de passer du plus simple, politiquement s’entend, à quelque chose de bien plus compliqué dans la pratique.


Même si dans le cas de ce premier lot qui n’est pas en contact avec des réseaux TER voisins, il ne devrait pas y avoir d’obstacles fonctionnels liés à la géographie ferroviaire.


En revanche, on se trouve ici sur un terrain de partages de compétences transports - voire d’éventuels conflits*- avec la Métropole de Nantes.


Dans la mesure où ce premier lot mis en appel d’offres comporte, outre le tram-train, une série de lignes TER suburbaines qui pourraient être associées dans un système ferroviaire métropolitain de type RER, tout comme une partie des lignes qui font partie du lot dénommé « Axe Loire » avec, notamment, les missions dites « passe Nantes » et la ligne Nantes-Savenay-Saint-Nazaire, qui sont des artères ferroviaires majeures de la Métropole nantaise.


 

* Conflit de compétences transports en général doublé actuellement conflit politique conjoncturel durant la période des Présidentielles entre la présidente de la Région et la maire de Nantes, présidente de la Métropole