• Michel Chlastacz

En Allemagne, le tout-électrique sur la base d’îlots de caténaires


25/03/2022 - Une solution d’électrification imaginée avant la fusion avec Alstom en coopération entre Bombardier avec la région Sud-PACA ferait-elle aussi des émules en Allemagne ?


Fondée sur le cas des lignes régionales Marseille-Aix et Marseille-Martigues-Miramas elle préconise des électrifications partielles de lignes associées à la circulation de rames électriques hybrides caténaires + batteries.


Dans la même démarche, la Deutsche Bahn vise pour sa part la création d’ici à la fin de 2023 d’« îlots » équipés de caténaires sur des lignes non-électrifiées du Schleswig-Holstein, le Land allemand situé le plus au nord dans le pays, entre Hambourg et la frontière danoise.



Ces « îlots » de quelques centaines de mètres placés judicieusement sur le parcours permettraient aux trains électriques équipées de batteries de les recharger en marche ou en gare sur les lignes non électrifiées.


Ces trains de la gamme Flirt AKKU ont été commandés dès 2019 en 55 exemplaires à Stadler par l’autorité des transports du Land (NA.SH) et seront livrés dès la fin de 2022.


Ils profiteront des premières voies électrifiées installées dans trois gares puis dans trois autres. Comme sur la ligne de la côte Est de Kiel à Flensburg, tandis que la section urbaine de cette ligne, entre Kiel et Hassee (2,3 km), serait totalement électrifiée en 2023.


Cette commande s’assortit d’un contrat de maintenance de trente ans et de la création d’un atelier-dépôt ad-hoc à Rendsbrug.


L’objectif visé est que les trains à batteries puissent couvrir 40% de l’offre ferroviaire du Schleswig-Holstein, réseau faiblement électrifié.


D’autres länder veulent également saisir l’opportunité offerte par ces matériels et ces équipements. Encouragés dans la démarche par l’agence fédérale Paribus qui, dès 2016, a lancé les bases légales de la mise en œuvre de ces technologies.


L’agence aide aussi financièrement les exploitants ferroviaires qu’elle sélectionne en achetant les rames et en les louant pour trente ans. Ainsi, dans le Schleswig-Holstein, outre DB Regio, les compagnies OHE et Nordbahn en bénéficieront.


Des autorités organisatrices de Rhénanie-Palatinat et de l’ensemble ferroviaire Rhein-Ruhr se mettent aussi sur les rangs...