• Michel Chlastacz

En 2026, le premier tram-train israélien roulera entre Haïfa et Nazareth


04/04/2022 - Fin mars 2022, deux ans après le lancement officiel de l’appel d’offres, les travaux préliminaires du premier tram-train israélien ont été lancés par la société nationale « Trans-Israel Ltd ».


Ce projet est de type PPP (Partenariat Public-Privé) et il associe la construction et l’exploitation de la ligne. Pour un montant de l’équivalent de plus de 1,75 Md€, il inclut également la création du dépôt-atelier et du centre de contrôle du trafic.


Il vise, d’ici 2027, à relier la métropole portuaire de Haïfa située au nord du pays, et la ville de Nazareth, capitale régionale de la Galilée qui est à la fois un pôle touristique majeur et la plus grande ville arable du pays.


Cette ligne à double voie électrifiée en 0,75 kV aura une longueur de 41 kilomètres depuis la gare multimodale de Haïfa Merkaz. Elle sera ponctuée d’une vingtaine de stations dont dix seront intégrées à la voirie urbaine.


Le tracé de la ligne, qui sera réalisé quasi-totalement en site propre, devrait toutefois en grande partie être installé parallèlement au réseau routier existant.


La ligne est établie selon un tracé nouveau. Alors que des projets antérieurs visaient plutôt à réutiliser, sur la plus grande partie du trajet, la plate-forme de la branche Haïfa-Deraa de l’ancien « Chemin de fer du Hedjaz » ottoman créé en 1905 et abandonné en 1948-1950.


Mais ce sont les Chemins de fer Israéliens (IR) qui en 2016 ont reconstruit et rouvert la vieille ligne sur 60 kilomètres et comptent la prolonger dans l’avenir jusqu’à la frontière jordanienne.


Le potentiel de trafic est estimé à près de 100 000 voyageurs les jours ouvrables, en raison d’un cadencement proposé au quart d’heure, voire aux dix minutes, durant les heures de pointes et qui passerait à la demie heure, voire aux vingt minutes, durant les heures creuses.


Le temps de trajet devrait être de 50 minutes, soit une vitesse commerciale moyenne de près de 50 km/h avec une vitesse maximale technique de 100 km/h pour les 30 à 40 rames prévues. Dont l‘acquisition devrait faire assez rapidement l’objet d’un appel d’offres complémentaire...