Fond-MM_edited.jpg
  • Pierre Cossard

Dijon mise sur l’hydrogène vert


18/05/2021 - Convaincue que l’hydrogène vert sera le moteur de la transition énergétique pour la décennie 2020-2030, la métropole engage un projet d’hydrogène vert de 100 M€ pour réduire dès 2023 les émissions des transports publics du territoire de 1726 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 24 millions de kilomètre en voiture citadine.


Le projet d’hydrogène vert lancé en 2020 par Dijon métropole repose sur la construction de 2 stations de production locale par électrolyse d’hydrogène vert qui permettront, dès 2023, d’alimenter les premières bennes à ordures ménagères propres fonctionnant à l’hydrogène de France (8 mises en service en 2022) et la plus grande flotte de bus à hydrogène du pays (27 bus en service en 2023).


La première station hydrogène, qui sera située au nord de Dijon, sera mise en service début 2022. Elle aura une capacité quotidienne de production de 440 kg d’hydrogène, multiplié à terme par 2 avec la construction d’une extension.


Sa production s’appuiera essentiellement sur l’unité de valorisation énergétique qui traite les déchets ménagers de 88% de la population de la Côte d’Or.


D’ici 2026, la métropole entend déployer une flotte de 22 bennes à ordures ménagères converties à l’hydrogène vert et de 62 bus hydrogène.


Au total, sur une période de 10 ans (de 2021 à 2030), l’objectif de Dijon métropole est de renouveler l’intégralité de son parc de véhicules lourds en hydrogène, soit les 44 bennes à ordures ménagères et les 180 bus de la métropole.


</