• Michel Chlastacz

Des fonds ferroviaires européens pour la mobilité militaire


26/04/2022 - Le 14 avril 2022, l’Union européenne a sélectionné pas moins de 22 projets abondés de 339 M€ de subventions communautaires réparties dans onze pays* et destinées à la « mobilité militaire ».


Dans ce total, 160 M€ seraient dévolus au rail et seraient classés comme « à double usage civil et militaire ». Ils visent essentiellement à permettre la circulation de trains plus longs (750 m au lieu de 600 m), plus lourds et plus larges sur certains corridors paneuropéens comme sur des sections de lignes spécifiques.


Il s’agirait notamment des connexions ferroviaires portuaires ou celles des grandes bases militaires comme Tapa en Estonie qui reçoit à elle seule près de 10% des fonds.


Ils ciblent aussi l’électrification de la ligne finno-suédoise Tornio-Haparanda dans le golfe de Botnie qui connecte la voie standard européenne et la voie large à la russe.


Ces fonds liés à la défense (Military Mobility Enveloppe) étaient déjà inclus pour 330 M€ dans les 7 Mds€ du programme Connecting Europe Facility proposé le 16 septembre 2021 par la Commission européenne. Qui comprenait 5,175 Mds€ pour le réseau paneuropéen TEN-T et 1,575 Md€ consacrés à l’alternative aux carburants pétroliers.


 

* Allemagne, Belgique, Estonie, Finlande, France (mise au gabarit du tunnel de Mussuguet près de Cassis), Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Portugal, Slovénie.