• Christine Cabiron

Des cars au colza circulent dans le Gard


05/01/2022 - Keolis Languedoc et son partenaire Saipol vont progressivement mettre en service 10 cars alimentés au Colza dans le Gard. Ces véhicules circuleront sur la ligne régulière 125 du réseau LiO ainsi que sur des circuits scolaires.


S’inscrivant dans la droite ligne de la région Occitanie en matière de transition énergétique, Keolis Languedoc va progressivement déployer dix cars alimentés à l’Oleo100 dans le Gard. Un biocarburant issu du colza.


Pour cela, l’opérateur de mobilité a noué un partenariat avec Saipol, filiale du groupe Avril. Cet industriel est spécialisé dans la transformation de graines oléagineuses.


Service régulier et circuit scolaire


En 2022, ces véhicules seront mis en service sur la ligne 125 du réseau régional LiO qui relie Nîmes à Estézargues.


Ils seront également déployés sur certains circuits scolaires desservant les villages de la communauté de communes du Pont du Gard, ainsi que dans les communes de Moussac, Saint-Chaptes et Brignon Sernhac.


20 cars dans le Languedoc


Dans le Languedoc, le groupe Keolis opèrera cette année 20 véhicules alimentés avec de l’Oleo 100.


Ils circulent à Agde sur les services LiO héraultais et sur le réseau Cap’bus de l’agglomération Hérault Méditerranée.


L’utilisation de cette énergie végétale et renouvelable permettra d’éviter le rejet de 92 tonnes de Co2 dans l’atmosphère.


50 000 agriculteurs partenaires


En France, près de deux mille véhicules roulent avec cette énergie « propre ».


Pour fournir la matière première, 50 000 agriculteurs cultivent du colza et plus de 500 professionnels du transport y ont recours : collectivités, transporteurs de voyageurs et de marchandises, entreprises de BTP.