• Michel Chlastacz

Dans six mois les premiers pas du REM strasbourgeois


26/05/2022 - À l’automne 2022 s’achèveront les travaux de construction d’une quatrième voie entre Strasbourg et Vendenheim, sur six kilomètres au nord de l’agglomération.


Un chantier d’un montant de 109 M€ partagé entre la Région Grand Est (37,35%), l’État (37,35%), les fonds européens 22,5%) et autres (9%).


Une opération qui va permettre de séparer totalement les trafic grandes lignes et TGV (la LGV Est se « branche » sur le réseau classique à hauteur de Vendenheim) des flux des TER et d’offrir une capacité de 10 à 14 trains par heure sur ce tronçon.


Plus concrètement, l’offre TER devrait passer à la demie heure en heures creuses et aux vingt minutes ou au quart d’heure en heures de pointe sur une plage horaire journalière de 5 heures à 22 heures.


Plus globalement cette quatrième voie permettra d’augmenter de 60% l’offre ferroviaire sur l’Étoile ferroviaire de Strasbourg qui, aujourd’hui avec 35 000 voyageurs/jour, totalise déjà à elle seule le cinquième des trafics TER de la région Grand Est.


Car ce court tronçon est le cœur géographique de la mise en place du REM comme Réseau Express Métropolitain, l’équivalent d’un RER à l’échelle de l’agglomération strasbourgeoise, dont le premier acte s’ouvrira le 12 décembre 2022 à l’occasion de l’entrée en vigueur de l’horaire 2022-2023.


Un réseau dont la création a été décidée par l’Eurométropole de Strasbourg en 2019 sur la base, en première étape, d’une « diamétralisation » de l’offre ferroviaire sur un axe Nord-Sud Mommenheim-Vendenheim-Strasbourg Ville-Erstein et auquel s’ajouterait une seconde ligne Haguenau-Vendenheim-Strasbourg Ville-Port du Rhin étable en grande partie en tronc commun avec la première.


Ce « réseau noyau » devrait s’enrichir à l’horizon 2030 d’un nouvel axe d’orientation Nord-Est-Sud-Ouest reliant Lauterbourg à Molsheim tandis que la ligne vers Port du Rhin serait prolongée à Kehl.


Toutefois, année par année, et dès l’entrée en vigueur de l’horaire 2022-2023, ces lignes bénéficieront d’un premier accroissement de leur offre de transport...


L’offre REM serait en première étape assurée avec les matériels roulants existants enrichis des neuf rames Regiolis commandées en 2021 par la région.