• Pierre Cossard

Crise énergétique : l’UTP se fâche


15/04/2022 - « Pour des raisons évidentes d’équité entre les modes », l’Union des Transports Publics a demandé le 8 avril 2022 au gouvernement que l’aide de 400 M€ destinée au transport routier de voyageurs bénéficie aussi aux autobus et non aux seuls autocars.

Selon l’association, les entreprises de transports publics et ferroviaires sont touchées de plein fouet par cette hausse inédite des prix de l’énergie qui met en danger leur équilibre économique fragile. De ce fait, les entreprises ont déjà supporté 250 M€ de charges supplémentaires en 2021.

Dans le cadre de son plan de résilience, présenté le 16 mars 2022, le gouvernement a dit vouloir soutenir - sans distinction - toutes les entreprises de transport.

Or seul les transports routiers de marchandises et de voyageurs bénéficient d’une aide sectorielle de 400 M€, tandis que le transport par autobus n’est pas inclus dans ce dispositif…

L’UTP appelle donc l’Etat à prendre ses responsabilités et à mettre en œuvre des actes forts pour soutenir les opérateurs de transport public et ferroviaire.

« Il est paradoxal que les opérateurs de transport public et ferroviaire soient les grands oubliés de la crise énergétique alors qu’ils permettent de transporter chaque jour des millions de voyageurs et de tonnes de marchandises et qu’ils apportent la solution à la transition écologique et préservent le pouvoir d’achat », explique-t-elle.