• Jean-François Bélanger

Coup d’arrêt pour le projet Funiflaine


07/06/2022 - Moins d’un an après la signature du contrat de concession, le syndicat mixte Funiflaine, maître d’ouvrage du projet, vient de voter à l’unanimité l’abandon de la liaison par câble entre Magland à la station de Flaine, en Haute-Savoie.


Après plusieurs décennies d’atermoiement, le contrat de concession avait été finalement signé en grande pompes le 11 juin 2021.


La Compagnie des Alpes, concessionnaire pour une durée de 25 ans, associée aux deux collectivités les plus contributives la Haute-Savoie (26 M€) et Auvergne-Rhône-Alpes (21 M€), et aux côtés du consortium retenu à l’issu de l’appel d’offres, composé du Crédit Agricole des Savoie, de Poma, de la Compagnie des Alpes et d’Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc, pour 30 M€.


A ce moment, alors que le secteur du ski était à l’arrêt depuis deux saisons ou presque, 88,5 M€ Ht avaient été réunis pour ce projet d’avenir. Mais aujourd’hui, il semble bien que ce soient les dommages collatéraux de la guerre en Ukraine qui aient eu raison du Funiflaine.



Dérive budgetaire et allongement des délais


Jusqu’alors, le montant du projet était déjà monté autour des 100 M€ et en ce mois de mai, il était question d’une part, d’une hausse de 30% de la facture et d’autre part d’un allongement des délais de réalisation de l’ouvrage.


Sur la base du budget et de son financement initial, la Déclaration d’Utilité Publique et le début des travaux étaient attendus pour 2023, avec une mise en service prévue pour l’hiver 2025.


C’est un coup d’arrêt pour cet équipement qui devait relier Flaine à Magland en 15 minutes, depuis la vallée de l’Arve, l’autoroute A40 et la gare sur la ligne Paris-Saint-Gervais-les-Bains, desservie aussi par les TER et le Léman Express.


C’est aussi une certaine remise en cause des « ascenseurs valléens » dont Funiflaine devait être l’exemple. D’autres initiatives pour limiter les voitures individuelles avaient été évoquées en montagne par le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, comme Saint-Gervais, Chamonix, Morzine, La Clusaz… sans compter le projet de liaison entre les vallées de Maurienne et de Tarentaise, à Val Thorens.


.