Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

Convergence rail-autoroute en Sud PACA

25/02/2021 - Une convention originale, associant un programme d’investissement de plus d’un milliard d’euros, a été signée le 22 février 2021 à Marseille entre le ministre délégué aux Transports et le président de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle porte à la fois sur le volet ferroviaire et routier, pour les transports du quotidien.


Convergence rail-autoroute en Sud PACA
A l’hôtel de Région de Marseille : au centre, Jean-Baptiste Djebbari et Renaud Muselier entourés des présidents de Départements.

Renaud Muselier et Jean-Baptiste Djebbari ont confirmé les engagements respectifs de la Région et de l’Etat pour le sauvetage des petites lignes, celles classées de 7 à 9 dans la terminologie ferroviaire.


Près de 600 M€ seront engagés. Les travaux porteront essentiellement sur trois chantiers : 246 M$ pour la ligne Nice-Tende (fréquentée par plus d’un millier d’usagers par jour), 158 M€ pour la ligne de la Côte Bleue, entre L’Estaque et Martigues (fréquentée jusqu’à 3 000 usagers par jour) et enfin 177 M€ pour les lignes de l’étoile de Veynes, vers Aix-en-Provence, Valence, Briançon et Grenoble, qui voit plus de 10 000 usagers par jour.


La Ligne Nouvelle n’était pas à l‘ordre du jour de cette rencontre, mais Jean-Baptiste Djebbari a assuré « maintenir le calendrier ».

En marge de cette signature, Philippe Tabarot, en charge des Transports à la région, précisait que, dans le cadre de l’ouverture à la concurrence des services TER, le dépôt des candidatures était désormais achevé depuis le 15 février et que les quatre prochains mois seraient consacrés aux « dialogues concurrentiels » avant la désignation des deux opérateurs concernés par les deux lots proposés, c’est-à-dire à la mi-juin.


Liaison A7/A9


Côté routier, ce sont 13 projets pour un montant prévisionnel de 460 M€, qui seront financés dans la décennie. Parmi eux, on relève par exemple la connexion entre l’A7 et l’A9 qui règlera la question des importants flux arrivant de Marseille et se dirigeant vers Nîmes.


Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes, a confirmé l’engagement de sa société vers l’intermodalité : « dans la Région, on dénombre 340 000 trajets quotidiens d’une moyenne de 28 kilomètres dans le domicile travail. 30 000 le sont par les transports en commun et 310 000 en voiture particulière. Nous devons porter un regard différent sur l’autoroute et faire en sorte de faciliter les transports collectifs, avec des équipements appropriés ».


Dans cette optique, un Bus à Haut Niveau de Service sera mis en place entre Cannes et Villeneuve-Loubet, de façon à faciliter l’accès à Sophia-Antipolis.