• Michel Chlastacz

La congestion ferroviaire progresse rapidement en Europe


26/01/2021 - De 2015 à 2018, le kilométrage des voies ferrées jugées « encombrées » a plus que doublé dans l’Union européenne.


Les zones concernées par ces « embouteillages ferroviaires » totaliseraient 2261 kilomètres, soit 1,13% du kilométrage de l’ensemble des réseaux ferrés des 27 pays concernés dans l’Union*. Dans cet ensemble, les corridors dédiés fret ou à priorité fret totalisent plus de 59% du kilométrage congestionné.


C’est ce qui ressort du VII e Rapport sur le marché ferroviaire européen publié le 13 janvier 2021 par la Commission européenne.


Ce rapport constate - sans réellement surprendre les spécialistes du ferroviaire - que le réseau ferré européen le plus intensivement utilisé est celui des Pays-Bas (50 600 trains.km par an et par kilomètre de ligne), alors que le moins circulé est le réseau grec (4,8).


Il met en lumière une utilisation stable pour les trains de voyageurs, qui ont dépassé le niveau d’avant la crise de 2008, et une croissance de 4,1% par an pour les trains de fret entre 2015 et 2018.


La priorité donnée aux trains de voyageurs est la raison principale de la congestion de sections de lignes au détriment du fret. Priorité au nom du service public dans treize des pays analysés, suivie de celle attribuée aux trains internationaux dans sept autres pays.


Paradoxalement, la pandémie aura sans doute contribué à désencombrer les grands axes ferroviaires européens au profit du fret...


* Chypre n’a pas de voies ferrées.