Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

La Commission européenne et la Caisse des Dépôts poussent l’ERTMS


ERTMS

05/03/2021 - Le 16 février 2021, dans le cadre de l’appel à projets dit CEF-Transport-Blending Facility, la Commission européenne a sélectionné via l’INEA (Agence exécutive pour l’Innovation et les Réseaux) un projet de SNCF Réseau et lui a officiellement accordé une subvention d’un montant de 31 M€. Un montant abondé par un prêt équivalent de la Caisse des Dépôts.


Cette subvention et ce prêt sont parfaitement ciblés, puisque destinés au financement de l’équipement ERTMS en cabine de conduite de pas moins de 252 rames automotrices et de locomotives fret et voyageurs*.


Des automotrices et locomotives qui circuleront en France et dans les pays voisins et qui emprunteront notamment des lignes appartenant au réseau paneuropéen de transport.


Mais aussi des lignes régionales ou transfrontalières*, puisque des engins qui appartiennent aux parcs de matériels moteurs de Bourgogne-Franche-Comté, du Grand Est et de Sud-PACA seront concernés.


Dans ce contexte, on pense aux lignes frontalières franco-suisses, comme aux axes transfrontaliers franco-allemands qui ont déjà fait l’objet d’accords de relance entre la région Grand Est et les Länder allemands voisins de Rhénanie-Palatinat, de Sarre et du Bade-Wurtemberg. Ainsi qu’à la ligne Marseille-Vintimille qui doit être équipée de l’ERTMS d’ici à 2025.


*Un accord comparable concerne les chemins de fer belges portant le nombre d’engins moteurs concernés à 407 unités.