• Michel Chlastacz

La chute des grandes lignes en Allemagne


09/11/2020 - La publication des résultats des trafics ferroviaires voyageurs en Allemagne durant le premier semestre 2020 confirme les hypothèses peu optimistes qui avaient émises en mai dernier par le cabinet d’études SCI Verkehr* qui élargissait son analyse à l’ensemble des réseaux ferrés européens.

Avec 45 millions de passagers, les trafics voyageurs grandes lignes ont diminué de 46% en comparaison du premier semestre 2019, le fond de la baisse ayant été atteint durant le second trimestre 2020 avec un recul de 71% des flux grandes distances. Un recul qui a également affecté les réseaux urbains. Les S-Bahn (RER) ont alors perdu 59% de leurs voyageurs, les tramways 41% et les autobus 36%.

En dépit de la reprise constatée durant l’été, le regain récent du COVID 19 a de nouveau très rapidement affecté les trafics, les premières estimations pour octobre situant la baisse générale à 50% du niveau d’octobre 2019.

En revanche, les trafics régionaux sont nettement moins affectés. Les trains régionaux avec 879 millions de voyageurs au lieu 1,4 milliards ne reculent « que » de 37% en comparaison de 2019.

Phénomène plus préoccupant avec l’érosion du « socle » des abonnés. En dépit des baisses de tarifs annoncés par la Deutsche Bahn durant l’été, les ventes de la Bahncard ont reculé de 5% et selon une enquête, 10% de ses titulaires auraient l’intention de ne pas la renouveler ...

* Voir Actualités « Mobilités Magazine » du 12 mai 2020.