• Pierre Cossard

Le CAI continue à faire entendre sa voix

Mis à jour : févr. 24



19/02/2021 - Le Collectif des Autocaristes Indépendants (CAI) a été reçu à nouveau par un conseiller d'Alain Griset, ministre délégué aux PME, le 11 février 2021, en présence d’un représentant du ministère des Transports et d’autres organisations, dont le GATF.


Le CAI a, à cette occasion, rappelé que le maintien du fonds de solidarité est essentiel et vital pour les entreprises du TRV les plus sinistrées.


L'échéance du 30 juin 2021 semble être une perspective réaliste concernant le maintien de ce dispositif, aucune reprise réelle de l’activité liée au tourisme n’étant attendue avant 2022.

La prolongation de la prise en charge du chômage à 100% au-delà du 28 février et jusqu’au 30 juin 2021 est aussi une revendication claire et affirmée que le CAI a rappelée.


Par ailleurs, toujours selon le collectif, la reprise des échéances de financement des véhicules à partir du mois de mars doit être considérée comme une composante des coûts fixes des TPE et PME du TRV Tourisme.

Le CAI a ainsi constaté « de très nombreux refus des banques « captives » des constructeurs d’autocars (qui) bloquent les reports d’échéances pour de nombreux dirigeants, se dédouanant indûment des injonctions gouvernementales ».


Enfin le CAI a regretté que les entreprises du TRV Tourisme « ne soient pas concernées ni bénéficiaires des subventions à l’achat du gouvernement dans le cadre de la transition énergétique, faute d’offres adaptées à leur activité tourisme de la part des constructeurs d’autocars ».


Une situation périlleuse alors que « la vision « tronquée » du caractère émissif des véhicules aux dernières normes Euros 6 risque d’interdire prochainement l’accès des grandes métropoles aux autocars « conventionnels »…