• Michel Chlastacz

CAF veut lancer un démonstrateur hydrogène à partir d’une rame Civia


18/11/2021 - Le constructeur espagnol CAF veut se lancer dans l’aventure de la traction à hydrogène. Et ce à partir d’une rame automotrice électrique de série issue de sa gamme Civia qui serait préalablement transformée en démonstrateur d’ici à la mi-2022, avant le lancement d’une campagne de tests statiques et en ligne.


Cette démarche prend place dans le cadre du projet dit « FCH2Rail (Fuel Cell Hybrid Power Pack for Rail Applications) » qui a été mis en œuvre par l’Union européenne en 2020 avec, à la clé, un budget spécifique de 14 M€ au titre de la recherche des nouvelles énergies de traction ferroviaire.


Outre CAF et le Centre Hydrogène National espagnol, ce projet associe, dans un consortium ad-hoc, l’opérateur national espagnol RENFE, ADIF (l’équivalent espagnol de SNCF-Réseau) et les groupes allemands DLR et STT.


Ils ont été ensuite rejoints par Toyota Motors, qui devrait fournir le système de batteries spécifiques et être associé à l’encadrement technique du train de démonstration.


Le choix d’une rame de la gamme Civia n’est pas fortuit. Il est lié à l’importance de la série, puisqu’aujourd’hui pas moins de 248 unités sont en service en Espagne dans différents réseaux de banlieue et avec des compositions variées.

Un choix également effectué en raison des retours d’expériences existants sur ces matériels en matière d’exploitation comme de maintenance générale.